papayoux

Campagnes publiques

Vendredi 8 Mars, une tempête a détruit nos serres de cultures. Nous avons donc décidé de lancer une campagne de soutien pour nous aider à rebondir après ce coup dur.

Les 10 000€ dont nous avons besoin pour racheter de nouvelles serres ont été récoltés grâce à votre immense générosité. Nous vous remercions du fond du coeur, celà nous touche énormément. Cet élan de solidarité à une valeur innestimable à nos yeux.

Tous vos messages nous ont donné le courage et l'envie nécessaire pour rebondir de plus belle. 

Comme des personnes continuent de nous adrésser des dons, nous allons laisser la cagnotte ouverte encore quelques temps.

Les dons supplémentaires qui nous seront adréssés serviront à : 

- Terminer de payer la serre qui a été détruite (2860€)

- Contribuer à l'achat des petites serres d'appoints que nous avons acheté en urgence (850€)

- Amortir nos pertes et nos retards de récoltes (difficilement quantifiable). 

ENCORE MERCI, VOTRE SOUTIEN NOUS DONNE UNE IMMENSE FORCE !

Nous sommes Hugo et Basile, deux frères qui avons décidé de se lancer dans l’aventure paysanne en nous installant en tant que maraîchers dans l’Aude, non loin de Carcassonne, là où nous avons grandi.

N’étant pas du milieu agricole et n’ayant pas encore les qualifications nécessaires, nous avons acquis notre expérience en travaillant chez des maraîchers depuis 2021 et encore aujourd’hui. En parallèle, nous avons suivi plusieurs formations pour parfaire nos connaissances. Accompagnés par l’ADEAR, nous avons appris l’existence des Espaces-Test Agricoles, et notamment de Graines de Paysans. Nous avons décidé de commencer notre aventure en testant notre activité et en étant accompagnés par cette structure.

Après plus d’un an de recherche, nous avons trouvé un endroit idéal pour nous installer, La ferme des Bouriettes à Fraïssé-Cabardès, dans la Montagne Noire. Cette ferme appartient à la foncière agricole Fermes en Vie, sur laquelle nous sommes 3 porteurs de projet à travailler. Nous voulons cultiver en Agriculture Biologique, sur petite surface (2500m² de pleins champs et 1000 m² de serres), et vendre notre production en circuit court (paniers, marchés, vente à la ferme, magasins de producteurs). La terre que nous louons est en conversion AB. Nous sommes entrés sur les terres en février 2023.  A cette période, la parcelle était un champ labouré.

Pour démarrer notre activité, nous avons planté et cultivé 2000 fraisiers qui ont donné près d’une tonne de fraises sur l’été 2023, très appréciées de nos clients. En parallèle, nous avons préparé 7 autres jardins pour produire des légumes d’automne (salade, fenouils, choux, courges, radis, navets, carottes, poireaux, persil, etc.). Nous avons vendu tous nos légumes sous forme de paniers sur les communes de Fraïssé-Cabardès et Carcassonne, ainsi qu’à la boutique paysanne de Carcassonne La Borieta.

 

 

Pour pouvoir avoir des légumes primeurs en début de saison (mars/avril), et avoir des légumes en hiver, nous avons besoin de serres.

Nous avons donc monté une serre de 1000m² entre septembre 2023 et janvier 2024. Ce fut un chantier long et laborieux, où de nombreuses personnes sont venues nous aider à maintes reprises.

Mi-janvier 2024, nous avons planté nos premières salades et semé nos premières carottes sous les serres.

Début mars, le printemps arrivant, nous plantions nos 150 pieds de courgettes, et nous nous apprêtions à planter nos 120 pieds de tomates. Mais le 8 mars, une violente rafale de vent est venue balayer notre serre et la réduire en miettes. Tout notre travail de plusieurs mois réduit à néant. Ce fut un gros coup dur à encaisser, sachant que nous travaillons énormément sans pouvoir nous rémunérer car nous réinvestissons tout dans l’achat de matériel nécessaire à la production de légumes. Ces serres étaient notre dernier gros investissement et nous envisagions de commencer à nous rémunérer à l’été 2024. 

Ne nous laissant pas abattre, nous avons décidé de battre le fer tant qu’il était encore chaud. Grâce à la solidarité des voisin.e.s, ami.e.s, collègues, passant.e.s, nous avons pu nettoyer et préparer l’évacuation des décombres dès le lendemain matin. Encore merci à ces personnes.

 

Ce coup de vent nous a coûté 9160€ de matériel détruit (serre, bâches, tuyaux d’irrigation). A cela, nous pouvons ajouter les 150 pieds de courgettes qui ne pourrons pas être conduits correctement et les 15 autres planches de légumes qui se retrouvent à l’extérieur alors que l’hiver n’est pas terminé. Ce qui nous fait une perte totale estimée à environ 10 000€, tout compris, sans compter le temps de travail passé à monter la serre et le manque à gagner puisque nous n’avons plus de serres pour planter nos légumes d’été, tomates, aubergines, concombre, poivrons, dont les plantations étaient en train d’être réalisées.

Nous avons acheté des petites serres de dépannage pour essayer de sauver notre saison et planter nos légumes d’été, à hauteur de 900€.

Afin de pouvoir travailler dans des conditions convenables et optimiser notre production primeur nous permettant de vivre de notre métier, nous avons besoin de réinvestir dans de véritables serres.

Pour éviter que ce genre d’accident ne se répète, nous avons décidé de changer le sens de nos serres pour que la prise au vent soit moins forte, et de choisir des serres avec une armature plus solide.

Nous avons identifié des serres d’occasion chez un collègue maraîcher qui pourraient convenir, à un prix de 7000€. A cela, nous devons ajouter le prix des bâches et de l’irrigation, qui est de 3000€.

C’est pourquoi nous avons choisi de faire appel à la générosité et à la solidarité de celles et ceux, qui croient, soutiennent, participent, suivent de près ou de loin ce projet, consomment nos légumes ou simplement veulent soutenir un projet nourricier sur le territoire audois, afin de nous aider à réaliser cet investissement crucial pour notre production.

D’avance, merci à vous.

12925.80 €
collectés
41 jours
restants

Présentation du projet
Cette cagnotte de levée de fonds s'inscrit dans le cadre de l'organisation de la 3e édition de la Pride Radicale.

La Pride Radicale est une marche des fiertés qui s'est tenue à Paris, en 2021 et 2022. Cette initiative a été créée par des personnes non seulement queer, mais aussi trans, racisées, handies... Elle se veut indépendante de l'Inter-LGBT afin de ne pas rester passif·ves face l'invisibilisation et le déni de nos existences et de nos problématiques. La Pride Radicale revendique donc des valeurs antiracistes, anticapitalistes, antivalidistes.

La Pride Radicale étant un projet totalement indépendant, elle ne touche aucune subvention. C'est pourquoi nous faisons appel à la solidarité de la communauté et de ses allié·es.


À quoi servira l'argent collecté
La Pride Radicale ne touche aucune subvention. Cette cagnotte permettra la tenue de l'événement. Plus précisément, les fonds récoltés serviront à couvrir les dépenses en lien avec :
• les accessibilités : traducteur·ices et interprètes, véhicules PMR, masques chirurgicaux... ;
• la sono : matériel son, véhicules ; 
• la sûreté et le bien-être: matériel pour les équipes de service d'ordre et de service d'aide.


Notre équipe
La Pride Radicale est une co-organisation de plusieurs associations, collectifs, et individus indépendant·es, chacun·e apportant leur spécificité et leur point de vue. À ce jour, les collectifs et associations organisateurs de l'édition 2024 sont :
• Queer Racisé·e·s Autonomes
• Décolonisons Le Féminisme
• Nta Rajel?
• DIIVINESLGBTQIA+
• Queer Education
• RaíZes Arrechas
• Pride des Banlieues
• Maré Mananga


Nos réseaux
Instagram
Site web

 

Photo : Estelle PRUDENT

498.00 €
collectés
57 jours
restants
571.00 €
collectés
Terminé
Page précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Page suivante