papayoux
Page des campagnes en ligne publiques

Campagnes publiques

Présentation du projet
Nous sommes l'équipage mère et fille "Las Zorras des Andes" pour le Trophée Roses des Andes dont le départ aura lieu en 2020. Le Trophée Roses des Andes est un rallye solidaire d'orientation 100% féminin, qui se déroule en Argentine. L'objectif étant de rallier les différentes étapes à l'aide d'un roadbook et d'une boussole en parcourant le minimum de kilomètres tout en respectant les différents points de passage. Dans une démarche
Notre départ est le 19 avril 2020.


A quoi servira l'argent collecté

Tout d'abord à financer notre participation au rallye car 1€ collecté = 1km parcouru !

En participant à ce rallye solidaire en Argentine, nous oeuvrons également pour plusieurs associations : Enfants du désert qui se mobilise localement auprès d’écoliers géographiquement isolés et défavorisés, Fundacion Equinoterapia del Azul à Salta spécialisée dans l'équithérapie (le cheval est un partenaire thérapeutique auprès d'enfants atteints de handicap).

Notre équipe

Cyrille (la fille) : pilote

Nadège (la mère) : co-pilote

Le petit plus :

Participation libre mais pour 20€ ou plus : embarquez avec nous pendant le rallye ! Laissez-nous un mot et nous le collerons sur notre 4x4 ! Nous vous transmettrons la photo une fois revenue ;)

 

0.00 €
collectés
360 jours
restants

Salut à tous,

Je me présente rapidement, je m'appelle Edouard Lebouvier et pour résumer je suis expert en environnement dans le domaine de la solidarité internationale et... apiculteur amateur.De retour d'une mission de 4 ans à Haïti, je vous invite (si vous en avez les moyens et l'envie) à participer très concrètement au soutien de la filière apicole haïtienne, pour en savoir plus je vous invite à lire ce qui suit...


L'histoire :

En décembre 2012 je posais le pied à Haïti pour la première fois pour un stage de fin d'étude au sein du Mouvement Paysan Papay (MPP) dans la commune de Hinche (Département du Centre).


Pendant un peu plus de 4 mois j'ai travaillé à un diagnostic des activités économiques de ce mouvement paysan, et j'ai entre autre été amené à travailler avec un jeune homme de 78 ans à l'époque, Nelson Février, technicien apicole. Malgré mon créole balbutiant à l'époque et sa compréhension toute relative du français, nous nous sommes liés d'amitié. Pendant ce premier voyage Nelson m'a fait partager sa passion pour son métier et m'a expliqué comment fonctionnait la filière apicole haïtienne.

En 2014 je suis revenu pour une mission de plusieurs mois puis en 2015 j'ai pu rapidement enchainer avec un contrat de plus long terme (2 ans au départ qui se sont transformés en 4 au fil du temps).

 

 

Et c'est là que l'histoire commence vraiment... en 2015, sachant que je restais un peu plus longtemps et comme Nelson avait réussi à piquer ma curiosité (c'est le cas de le dire) sur le travail d'apiculteur, je lui ai proposé de m'initier. En poussant le réflexion on s'est dit que c'était un peu idiot qu'il ne partage son savoir qu'avec un étranger qui partirait un jour ou l'autre et c'est comme ça que j'ai proposé à trois autres personnes du voisinage de s'initier avec moi. Ainsi le savoir de Nelson se transmettrait au niveau local.

Nous avons commencé timidement et plus sous forme de loisir en achetant 4 colonies dont nous nous occupions en en profitant aussi pour partager des moments de convivialité et souvent de franche rigolade.

Et puis assez rapidement nous avons décidé d'agrandir notre activité pour arriver aujourd'hui à 19 colonies et en intégrant d'autres membres pour arriver à un groupe de 10 personnes qui forme aujourd'hui l'association GP2AP (Gwoupman Pwomosyon Apikilti ak Agwoekoloji Papay/Groupement de Promotion de l'Apiculture et de l'Agroécologie de Papaye).


L'association :

Ces derniers mois nous avons travaillé à nous structurer, nous avons écrit ensemble les statuts de notre groupe (GP2AP) et nous avons déposé un dossier de légalisation de la structure auprès des autorités locales.

Nos objectifs :

. Renforcer et valoriser les capacités de chaque membres dans les domaines de       l'apiculture et de l'agroécologie

. Renforcer les capacités techniques et économiques de tous les membres

. Partager nos connaissances avec les personnes et institutions demandant un appui et   partageant notre vision

Nos moyens d'action:
. L'exploitation d'un rucher de 19 colonies et la commercialisation du miel produit

. L'exploitation selon les techniques agroécologiques d'une parcelle de terre d'¼ ha et la   vente de la production sur le marché local

. Assurer des formations à destination de ses membres et des personnes ou institution en faisant la demande


L'équipe :

     

Dans l'ordre, Agame (Président) / Moccène (Vice Président) / Maxeau (Secrétaire) / Erna (Trésorière)

   

 Nelson (Conseiller) / Thomas (Conseiller) / Philippe (Délégué) / Jacques Cius (Délégué)

  

John (Membre de la première heure) / Endy (Membre)/ Et votre serviteur...


Le rucher:

Nos ruches sont situées sur les rives de la rivières Samana à l'ombre d'un grand manguier, à proximité d'un bosquet boisé et des jardins des paysans des alentours. Tous ces éléments fournissent à nos abeilles de quoi nous offrir un miel savoureux dont la saveur et la couleur évolue au gré des différentes floraisons.

 

 

 

 

 

Nous produisons peu (entre 20 et 40 kilos par an) mais depuis le début nous avons toujours mis l'accent sur la qualité et nous nous sommes ouvert une petite clientèle de connaisseurs prêts à payer le prix pour ce miel d'exception.

Cependant tout n'est pas rose, la récolte est toujours incertaine, le travail de nos abeilles étant soumis au dérèglement climatique et à la réduction de la surface butinable due au déboisement (mais contrairement aux apiculteurs français nous ne sommes pas impactés par l'utilisation des pesticides, trop couteux pour les paysans du voisinage).Nous connaissons donc des hauts et des bas selon les années.


Ce qui entre dans nos caisses est partagé entre investissement (achat de nouvelles colonies d'outillage etc...) et partage des bénéfices au profit de chacun des membres de notre joyeuse bande (jusqu'à 5000 gourdes soit environ 100$ US pour notre meilleure année, ça paraît peu mais ça permet par exemple de payer une année de scolarité).

Mais le constat est clair, on ne peut pas vivre pleinement de l'apiculture, les rendements sont trop instables d'une saison à l'autre. Il a donc fallu se diversifier et mettre les compétences de nos membres techniciens en agroécologie à profit !


Le jardin :

En 2018 nous avons donc commencé par un petit jardin derrière ma maison, piments, papayes, gingembre, curcuma, poivrons tomates et poireaux ont envahis l'arrière cours.

Après une année les bénéfices dégagés par le jardin et l'apiculture ont été entièrement réinvestis pour louer une terre agricole avec une règle de base, la production du GP2AP serait agroécologique ou ne serait pas ! C'est aujourd'hui chose faite, nous avons loué pour 4 ans un lopin d'un peu plus d'1/4 d'hectar au bord de la rivère Samana où nous produisons légumes, maïs, bananes, papayes, canne à sucre, gombos,manioc, malanga et bientôt gingembre, curcuma et plantes médicinales, le jardin compte aussi des mangues, avocats, arbre à pain,noix de cajou etc...

                           


Bref en regardant en arrière nous avons beaucoup avancé et nous sommes arrivés à un niveau que nous n'aurions jamais imaginé au commencement tout en préservant l'esprit convivial des premiers temps.

 

Nos besoins :

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Et bien parce que depuis quelques semaines j'ai quitté Haïti et mes amis apiculteurs, du coup je pense à l'avenir du groupe. L'idée depuis que nous avons commencé à nous structurer à toujours été de créer une structure autonome qui ne dépende pas de ma présence ou d'une aide extérieure. Aujourd'hui des bases solides sont posées, notre groupe est soudé, nos perspectives ont été définies en commun, bref ça marche ! A relativement court terme les membres du GP2AP vont pouvoir commencer à récolter les fruits de tout ce travail et de tous ces sacrifices (sacrifier le court terme et l'individuel au profit de l'avenir et du collectif n'est pas une chose facile en Haïti et certains de nos membres vivent des situations personnelles très difficiles, le mot de sacrifice n'est donc pas trop fort).

Mais voilà, il faut aussi se montrer pragmatique, pour garantir la réussite de tout ça il faudrait néanmoins un dernier coup de pouce en réalisant certains investissement que ni le groupe ni moi ne pouvons assurer.


Alors si vous en avez l'envie et les moyens, je vous propose de participer à cette campagne de financement participatif pour nous aider à atteindre nos objectifs. Voilà en résumé les investissements prioritaires que nous avons définis en commun et auxquels nous vous invitons à participer si le cœur vous en dit...


Pour l'apiculture :

L'achat d'un extracteur manuel (centrifugeuse) nous permettrais de gagner un temps précieux pendant la récolte du sirop mais surtout d'avoir une pratique plus respectueuse pour nos abeilles que la technique traditionnelle qui les oblige à rebatir leur rayons après chaque récolte. MONTANT 280 EUR

Pour le jardin :

Dans un contexte Haïtien de sécheresse chronique et d'absence de système d'irrigation la réussite de notre jardin repose sur l'achat d'une pompe à eau et des tuyaux d'irrigation (aujourd'hui nous louons une vieille pompe dont l'espérance de vie est minime). 

MONTANT 1720 EUR


Bien sur nous avons beaucoup d'autres idées à concrétiser comme la construction d'un bac de lombricompostage, la création d'une pépinière pour aider au reboisement de la zone où nous travaillons, l'aménagement d'une tonelle pour acceuillir les étudiants et paysans souhaitant se former à l'apiculture, bref si la cagnotte venait à dépasser le montant prévu ce ne sont pas les idées qui manquent pour utiliser les fonds à bon escient !!!



Note pour l'organisateur : si vous ajoutez des liens vers un autre site web, pensez à les activer (Avant dernier bouton)

397.00 €
collectés
91 jours
restants

Objectif de la cagnotte : 
Permettre à une famille du sud du Maroc de régler la succession de sa maison familiale, et ainsi de conserver son logement. Cette cagnotte doit se constituer rapidement.

Détails : 
Cette famille, composée des parents et de 6 enfants, vit dans la maison héritée des parents de Monsieur. Toute cette famille s’est occupée des grand-parents jusqu’à leur dernier souffle, dans cette maison que toutes les générations partagaient. 

ll y a quelques mois, la grand-mère est décédée, et depuis, l’un des frères de Monsieur revendique sa part d’héritage liée à cette maison, estimée à 20 000 euros.

Malheureusement, les mois passants, la famille n’arrive pas à se procurer cette somme. Le peu de revenus sert vraiment à payer les frais de première nécessité : nourriture, charges fixes de la maison (électricité, eau, qui sont très chers au Maroc). Je peux témoigner du niveau de vie très sommaire de cette famille, il n’y a pas de voiture, pas de machine à laver, pas de box internet dans cette maison, pas de bijoux, peu de vêtements ou autres produits de seconde nécessité. Ils possèdent vraiment peu de choses, et ne savent jamais vraiment de quoi sera fait le lendemain.

Pourquoi urgence aujourd’hui ?
Depuis environ un mois, le frère de Monsieur perd patience et menace désormais de faire expulser cette famille pour que la maison soit mise en vente.

La cagnotte solidaire à pour visée de récolter dans un premier temps, et ce rapidement (maximum 3 semaines)  la moitié de la somme demandée, pour faire patienter le créancier.

Cette famille ne peut envisager de vendre cette maison. Ce ne serait de toute façon qu’une solution à court terme. En effet, dans cette ville moyenne (Zagora, 35 000 habitants), et cette région dévastée économiquement, la famille ne retirerait que peu d’argent de cette hypothétique vente, et devrait de toute façon trouver à se reloger, ce à quoi, dans les faits, elle ne pourrait prétendre : la part retirée de vente de la maison ne suffirait pas à racheter un logement, et ne leur permettrait pas non plus d’en louer un très longtemps.

Pour information, il n’y a pas de système d’aide sociale au Maroc, ni de logements sociaux. Par ailleurs, c’est une région où il y a peu d’emplois, toujours précaires et mal rémunérés.


Des petites rivières qui peuvent faire une grande rivère
J’ai vécu une partie de mon dernier séjour au Maroc dans cette famille. Leur gentillesse et leur accueil m’ont profondément touchée. Je ne peux rester indifférente à leur détresse actuelle, c’est ma famille de coeur désormais... 

Je peux attester que chacun d’entre eux, tous les jours, cherche des petits bouts de solution pour subvenir en priorité aux besoins élémentaires de la famille. Ils restent très solidaires malgré les difficultés.

Aujourd’hui, la menace de devoir quitter leur logement est très pesante, et je souhaite les aider sur ce chemin difficile. Mais je ne peux y arriver seule.... 

Aussi je vous sollicite, vous, ma famille, mes amis, les amis d’Éole, et aussi par votre biais vos amis, vos réseaux, car je suis convaincue que les petits ruisseaux peuvent faire une grande rivière d’entraide.

Tout ce qui sera récolté sera par mon biais transmis entièrement à cette famille. 

Je reste à votre disposition  pour toute explication complémentaire dont vous auriez éventuellement besoin pour être convaincus du bien-fondé de cette démarche d’entraide.

D’avance merci pour eux, à bientôt.

Mireille 

2405.00 €
collectés
11 jours
restants

Les Ailes de Raph c’est le hasard, un concours de circonstances, mais finalement et surtout la forte envie de courir en se donnant un challenge supplémentaire, celui de courir un raid multisport exigeant en représentant et soutenant l’association Un pas avec Raphael.


Raphael est garçon âgé de 12 ans qui est atteint du syndrome X fragile. Cette maladie a été détectée lorsqu’il avait 4 ans. Il s’agit d’une maladie rare, génétique et héréditaire, qui est la première cause de retard mental héréditaire et la deuxième cause de déficience intellectuelle après la trisomie 21. Il est présent chez un garçon sur 4.000 et une fille sur 8.000.


Raphael est entouré de parents incroyablement forts ainsi que d’amis, de proches et d’une équipe de professionnels tous très solidaires. Chacun s’engage et se dépasse chaque jour pour entretenir la joie de vivre de Raphael et sa bonne humeur.


En participant au Raid des Alizées, nous allons nous aussi essayer de nous dépasser pour faire connaitre l’association Un pas avec Raphael et collecter quelques fonds qui nous l’espérons contribueront à améliorer le quotidien de Raphael.

40.00 €
collectés
244 jours
restants

C’est quoi notre projet ?

Avant de vous parler de notre projet on va se présenter ! 

Maude, 25 ans, jeune diplômée, à la recherche de découvertes professionnelles et personnelles ! Alors une mission humanitaire au Togo c’est ce qu’il me faut ! Etre utile à travers ma profession, cette mission est une opportunité à saisir !

Bertille,  à 23 ans et fraichement diplômée, je travaille depuis six mois dans un EHPAD.  Cette mission humanitaire est un fabuleux projet pour combiner mon envie de voyage, de découverte et de partage de nouvelles expériences  humaines et professionnelles. Alors let's go to Togo !  

Revenons sur notre projet ! Une mission humanitaire dans un centre de rééducation et réadaptation, l’ADS, du 2 septembre au 6 novembre 2019. L’ADS c’est quoi ? Action Développement Santé pour tous, c’est un centre à Lomé où le rôle des bénévoles, avec l'équipe pluridisciplinaire, est d’accompagner enfants et adultes en situation de handicap vers l'autonomie. Le développement de l’ergothérapie, au  Togo, fait également parti de cette mission inscrite dans un projet plus large.

Au fait, l’ergothérapie qu’est ce que c’est ? L’ergothérapie c’est une discipline paramédicale visant à préserver et développer l’autonomie des personnes en situation de handicap. Ceci en considérant la qualité de vie de ces personnes dans leurs activités de la vie quotidienne.

Pour mener à bien notre mission nous avons besoin de vous ! On vous explique pourquoi. Pour partir en mission comme la notre nous avons besoin de financement. Notre budget est le suivant :

Billets d’avions : 1100€ (pour 2 personnes)

Logement et nourriture : 1000 € (pour 2 personnes, pour les 2 mois)

Visa : 140 € (pour 2 personnes)

Traitements anti-paludisme, vaccins : 400 € (pour 2 personnes)

Frais de la mission sur place et achat/transport de matériel : 500 €

Vous pourrez nous suivre lors de notre mission sur le site de l’association ErgoTogo, dans la rubrique actualités : http://ergotogo.wixsite.com/monsite/nos-actualites-choisir

Un grand merci à tous que ce soit un soutien financier, moral ou matériel !

 

Bertille et Maude

995.00 €
collectés
196 jours
restants

To read this in English click here

Bonjour, je m'appelle Vassika et me voilà avec Aryanita, qui m'a récemment succédé à la présidence du Centre Bouddhiste Triratna ici à Paris. Nous arrivons à une étape très importante dans l'évolution de nos activités en nous préparant à emménager dans de nouveaux locaux.

Le Centre que nous habitons depuis 18 ans nous a bien servi, mais la Sangha a grandi et il ne répond plus à nos besoins. Il ne nous permet pas non plus de répondre à la demande croissante pour le Dharma.

Il y a presque deux ans, nous avons lancé une campagne de financement dont certains d'entre vous se souviendront et à laquelle certains d'entre vous ont généreusement donné, ce dont nous vous sommes extrêmement reconnaissants. Merci !

L'automne dernier, nous avons trouvé un nouveau local qui, à notre avis, fera un excellent Centre bouddhiste. Il est plus de deux fois la taille de notre Centre actuel, avec un petit jardin intérieur et beaucoup de lumière naturelle. Il se trouve dans un quartier calme avec un joli parc juste à côté. Nous pourrons disposer d'une grande salle de méditation lumineuse, d'un bureau spacieux, d'une bibliothèque et salle d'étude, d'une réception et librairie liée à un espace de détente donnant sur le jardin, ainsi que des toilettes et d'un coin cuisine.

Ce sera un bel et paisible espace, dans lequel les membres de la Sangha auront plaisir à venir méditer, étudier et simplement passer du temps ensemble, et dans lequel nous nous réjouissons de pouvoir accueillir beaucoup plus de nouveaux venus qu'il n'est possible actuellement.

L'immobilier à Paris coûte très cher (Paris a d'ailleurs été récemment déclarée l'une des trois villes les plus chères du monde), et le local nous coûtera un total de 914.000 €, tous frais compris. Il est en bon état mais nécessitera un réaménagement complet pour l'adapter à nos besoins, et cela nous coûtera environ 100.000€. C'est plus que ce que nous avions prévu, et nous allons explorer avec l'architecte (qui offre généreusement ses services gratuitement) et l’entrepreneur, pour voir où nous pouvons faire des économies. Mais nous sommes tellement enthousiasmés par le potentiel de l'espace que nous ne le regrettons point.

La situation fincancière est comme suit :
Pour la vente de notre local actuel, nous recevrons 427,500€
et nous avons récolté près de 185,000€ en dons.
Nous avons également réussi à tripler nos virements permanents mensuels afin de pouvoir couvrir le coût de prêts d'un montant total de 310,000€.
Nous comptons environ 60,000€ dans nos réserves que nous pouvons utiliser,
ce qui laisse un déficit d'environ 35,000€.

Pour cette campagne, nous avons ajouté 15,000€ parce que nous savons que les travaux coûtent toujours plus que prévu et parce que nous aurons aussi besoin de meubles...

Est-ce que vous êtes inspiré à nous aider ? Toute somme que vous pouvez donner, petite ou grande, fera une différence et contribuera à l'établissement et à l'épanouissement du Dharma et de la communauté Triratna ici à Paris maintenant et dans le futur. Si vous souhaitez savoir plus sur nos activités, n'hésitez pas à nous contacter directement par email ou regarder notre site Internet

      Merci beaucoup ! 

 

 

250.00 €
collectés
189 jours
restants

Les Constructions Taillefer se lancent cette année dans le centenaire Concours des Machines, crée par les artisans du cycle afin d'innover dans le cadre d'une compétition bienveillante. Taillefer réalisera un vélo entièrement à la main et sur mesure pour Romain Bohineust le pilote qui disputera la mythique course Paris-Brest-Paris: 1230km en moins de 80h.

Le vélo devra répondre à un cahier des charges exigeant poussant à l'innovation, la beauté du geste, l'efficacité d'utilisation et, entre autres, à un rappel à l'histoire de cette course commencée en 1892. Il sera examiné par un commission technique qui l'oscultera sous tous les angles avant et après l'épreuve de route. Le vélo doit faire moins de 10Kg avec la bagagerie.

 

Les Constructions Taillefer démarrent leur histoire, il s'agit aujourd'hui d'investir pour la construction des prototypes de modèle, dont celui pour lequel nous vous sollicitons, pour ensuite les commercialiser. Les phases de recherche sont peu rémunératrices et si nous rentrons aussi de l'argent grâce à la réparation des vélos, cela ne suffit pas encore.

Nous avons besoin de votre aide pour relever ce défi qui nous apportera visibilité et reconnaissance auprès des professionnel.les.

 

Qui sommes nous:


Installées dans le Loir et Cher à Mondoubleau au 17 rue Leroy depuis 1 an et demi. Les Constructions Taillefer partagent leur espace avec L'atelier vélo, entité proposant un service de réparation en semaine et une journée, le samedi, de réparation participative. L'atelier vélo s'appuie sur des pincipes de solidarité (prix libre, tarif à l'heure indexé sur le salaire) et d'éducation populaire (partage de connaissance, entraide)

Taillefer se spécialise dans la fabrication de vélo "utile", nous voulons développer une gamme de vélo porteur (cargo, triporteur, side-car pour fauteuil rolant) et une gamme de vélo de voyage (au long court, randonneuse légère). L'objectif assumé est: pour un véhicule à pédale construit c'est un véhicule à pétrole de moins sur la route.

Pour cette aventure en plus de l'équipe de base composé de Pierre Glottin -Contructeur-, Ben Lelong -Designer- et Romain Bohineust -Pilote- , nous collaborons avec Alice Giordani -Conceptrice en matériaux intélligent-, Julien Joubert -Menuisier-, La Sellerie Percheronne -Bagagerie/cuir-, et sûrement d'autres.

 


Pourquoi ce concours:

-Pour relever le défi technique et sportif

-Pour la visibilité de plus de 6000 personnes venant sur cet évènnement

-Pour nous intégrer au milieu du vélo artisanal français

-Pour voir nôtre machine publiée dans un magazine spécialisé (200 le magazine)

 


La cagnotte:

Au delà de l'aspect financier c'est une façon d'embarquer tous nos contributeur.trices dans cette aventure, une part d'argent de votre côté, un bout d'aventure du notre! Et d'ailleurs pour emporter un petit bout de vous et nous sentir plus fort pendant la course, nous allons inscrire vos initiales sur le cadre.


Nous allons utiliser l'argent pour la fabriquation du vélo, la participation au Concours et les petites barres chocolat dans la sacoche...

Le cadre: A la base il y a 9 tubes, qu'il faut couper, mettre en forme, ajuster, souder.                                                                                                                                             -> Achat des tubes, pattes, oeillets, fournitures, consommables. 700€

Les périphériques: Ensuite il y a tous ce qui fait que ça roule, tourne, freine.           -> Achat des freins, guidon, transmission, selle, roues, + un tas de petites pièces, vis, trucs. 2000€

Les accessoires: Là c'est ce qui rend élégant, pratique et visible.                                      -> Fabriquation de garde boue en bois lumineux, porte bagage, bagagerie. 1000€

L'inscription: Comprend l'assurance, un stand de promotion parmi les autres constructeurs.trices. 250€

Sur place: Les trajets, les repas, la bourse du cycliste. 550€

 


Nous vous tiendrons informés par mail de l'avancée de cette aventure.

 


Merci d'avance pour vos contributions!

 

 

 

 

1368.00 €
collectés
10 jours
restants
Bonjour à tous!
 
Qui suis-je?
Moi, c'est Julie, 40 ans, passionnée de judo depuis l'âge de 10 ans, ceinture noire 2eDan, professeur d'espagnol et maman heureuse de trois enfants, Alanis (11 ans, ceinture orange/verte), Ewen (9 ans, ceinture orange) et Anaël (5 ans, ceinture blanche).
 
 
Mon défi
Participer aux Championnats d'Europe de Judo Vétérans du 25 au 28 juillet 2019
à Las Palmas aux Canaries.
 
Mon professeur de judo Emmanuel Calvez et sa femme Caroline (Vice-championne du Monde Vétérans) vont y participer et je n'aurai sans doute jamais d'autre opportunité d'y aller avec eux.
 
 
Mes motivations
- croire en moi dans cette aventure d'accomplissement personnel, aller au bout sans reculer, sortir de ma zone de confort pour passer à celle des défis et affronter mes peurs,
- montrer à mes enfants et aux enfants que j'encadre au club qu'il faut persévérer sur les tatamis comme en-dehors, que même à 40 ans, on peut faire du sport et prendre du plaisir,
- avoir l'honneur de représenter la France et mon club Le Dojo du Pays de Saint-Renan lors d'une compétition internationale...
 
A quoi servira l'argent collecté?
J'ai besoin de votre aide pour:
- acheter les billets d'avion pour les Canaries,
- payer les frais d'inscription aux Championnats d'Europe,
- m'équiper en judogis (un blanc et un bleu) et en dossards,
- payer l'hébergement et le transport...
et seule, je ne pourrai malheureusement pas assumer ce coût, estimé à 1000€ et non prévu au budget familial! 
 
C'est pourquoi je fais appel à votre générosité
pour concrétiser mon projet.
Merci d'avance pour votre soutien! 
 
1065.00 €
collectés
66 jours
restants
1 2 3 4 Page suivante
Questions fréquentes
Raisons de choisir Papayoux Solidarité
Campagnes publiques