papayoux

Campagnes publiques

Depuis sa création, fin 2012, la CNT-Solidarité Ouvrière a été impliquée dans de nombreuses luttes. Celles du nettoyage et de la sous-traitance hôtelière (OMS, Holiday Inn/Hemera, NH hôtel/Elior) qui ont duré plusieurs mois, sont symboliques. Elles témoignent de la mobilisation dans ces secteurs et de son implantation dans ces branches.


La CNT-Solidarité ouvrière n’est pas mobilisée seulement dans le secteur du nettoyage mais aussi dans le bâtiment, la restauration et de manière générale, dans les secteurs les plus précaires (services à la personne, salarié·e·s des EHPAD…) ou avec les travailleur·euse·s sans-papiers.

A chaque conflit, la CNT-SO mobilise ses caisses de grève et bien au-delà, pour compenser les pertes de salaires et permettre des mobilisations solides tenant le temps nécessaire. 

La construction de ces luttes dépend aussi largement d’un travail quotidien « invisible ». Refusant toute subvention de l’État ou du patronat, la CNT-SO finance un réseau de développeur·euse·s et juristes appuyant ses équipes syndicales combatives dans leur lutte contre le patronat.


Ce travail syndical efficace se heurte inévitablement à la répression étatique comme patronale  nécessitant aussi une large solidarité.

Pour poursuivre ce travail et l’étendre plus largement, faire face à la répression grandissante et préparer les luttes futures, la CNT-SO lance aujourd’hui une souscription permanente ouverte à tout et toutes.
Ce fonds aura deux objectifs :

- financer l’extension d’un réseau de développement syndical et d’assistance juridique ;
- animer une caisse nationale de solidarité pour l’appui aux grèves et faire face à la répression.

Nous appelons tous·tes nos sympathisant·e·s, celles et ceux ayant déjà appuyé nos luttes ponctuellement, les personnes attachées au renforcement de la dynamique des luttes ouvrières à nous accompagner dans cette démarche.


Ce fonds sera alimenté par :
- des dons exceptionnels ;
- des prélèvements ou virements permanents.


Vive la solidarité de classe et les luttes ouvrières !

 

0.00 €
collectés
158 jours
restants

Présentation de mon projet

Pâtissière et conseillère en économie sociale familiale de formation première, je finalise la construction d'un laboratoire de cuisine partagé aux normes sur 29m², comprenant un four à bois pour la cuisson de pizzas, pains, pâtisseries et autres transformations de produits bio, locaux et de saison.

Le tout au sein d'une ferme de 5 hectares achetée il y a 10 mois maintenant sur les hauteurs de Bagnères de Bigorre, où sont plantés de nombreux fruitiers pour alimenter les productions du labo, avec l'aide en traction animale de lamas et cheval de Merens.

L'équipe de lamas pour le portage des récoltes : Dalaï, Scarade, Yonnaise et Comoté !

Chocolat, poulain Merens et sa jolie vue sur les montagnes.

Le laboratoire a aussi pour vocation d'accueillir des ateliers cuisine et pâtisserie, afin de sensibiliser un large public à une alimentation saine, locale et de saison.

A quoi servira l'argent collecté

M'aider à financer la fin des travaux. Déjà 20000€ dépensés pour transformer ces anciens box à chevaux en un laboratoire aux normes, convivial et novateur en terme de consommation énergétique (optimisation de la chauffe du four à bois, des pizzas aux meringues, en passant par la cuisson de pain, pâtisseries, plats mijotés..., toiture végétalisée, isolation en laine de bois, récupération d'une ancienne porte sur un four à pain centenaire...)

80m² de faience à poser, on y est presque !

Ce laboratoire étant le deuxième que je conçois, j'ai déjà une bonne partie du matériel : frigos, plonge, robots, fours, lave vaisselle, plans de travail... Mais j'ai besoin de votre aide pour terminer de financer le four à bois qui a été conçu par un artisan local, Damien Cauvard, dont le prix est de 10000€, ainsi que l'achat d'étagères pour la réserve, de petits matériels de cuisson, de la centrale de nettoyage... Le tout pour vous confectionner de bons petits plats et autres douceurs !

Intérieur du four, en briques réfractaires faites par un artisan briquetier 


Notre équipe

Actuellement seule aux manettes du projet, des partenariats avec un pizzaïolo, un boulanger et une transfomatrice de crème de marron sont en cours.

À mon compte depuis janvier 2018, vous pouvez visiter ma page professionnelle pour en savoir plus sur mon travail : Les Douceurs de Marie

 

J'espère commercialiser mes produits sur le marché de Bagnères à compter du 10/07/2021.

Si ce projet vous a séduit-es, merci d'avance pour votre participation et/ou partage sur les réseaux sociaux et bouche à oreille :)

1430.00 €
collectés
6 jours
restants

Gare routière de Perrache : les agents de nettoyage se mettent en grève

 

Depuis plusieurs années les salarié•e•s du nettoyage affecté•e•s à la gare routière de PERRACHE (CELP), en soustraitance actuellement avec la société ARC EN CIEL - dénoncent des faits d’ingérence, de harcèlement et de violences de la part d’un agent de la Métropole.

• Humiliations du quotidien : les salarié•e•s sont empêché•e•s d’échanger avec des passagers ou d’accepter un café de la part des collègues qui tiennent la buvette.

• Inégalité de traitement : les agents de service ne peuvent pas utiliser le parking des personnels, contrairement à tous les autres salariés en sous-traitance.

• Ingérence : cet agent de la métropole donne aux salarié•e•s des consignes contradictoires, se mêle de l’organisation des équipes, les menacent de sanctions.


• Graves manquements à l’obligation de santé et de sécurité : il empêche que soient appliquées les préconisations de la médecine du travail.


• Violences : sifflés sur leur passage, insultés, menacés quand ils tentent de faire respecter leurs droits… les agents de nettoyage travaillent en permanence dans la crainte.

La société ARC-EN-CIEL responsable, la métropole coupable

Les responsables des sociétés de nettoyage qui se sont succédées ont été alertées de la situation par les salarié•e•s du nettoyage.

Ces derniers mois les agents, par l’intermédiaire de leur syndicat, ont alerté la direction de la société ARC-EN-CIEL et son client, la Métropole, sans voir la situation s’améliorer. Au contraire : après leurs témoignages, certain•e•s ont même subi des pressions et des menaces de l'entourage de cet agent.

Le médecin du travail a constaté que leurs témoignages étaient concordants et leur souffrance réelle.

La Métropole, par la voie de Madame KHELIFI - Vice-Présidente aux Ressources Humaines, élue EELV et ex-conseillère prud’homale salariée - a fait savoir dans une unique réponse datée du 1er juin que la situation résulterait du fait que « les salariés de l’entreprise ne semblent pas être bien informés des missions qui sont confiées » à cet agent et que, en tout état de cause, l’obligation de santé et de sécurité relèverait de la seule responsabilité de l’employeur, en l’occurrence de la société ARC-EN-CIEL.

C’est non seulement faux - le donneur d’ordre ayant, lui aussi, un devoir de vigilance à l’égard des salarié•e•s soustraité•e•s - mais aussi parfaitement indécent quand on prétend représenter une nouvelle majorité socialement juste et éthiquement irréprochable !

Aujourd’hui, les agents de nettoyage cessent le travail. Ils demandent :

•Le retrait du site de leur harceleur et la fin immédiate des pratiques d’ingérence de la Métropole dans leur travail
•L’installation pérenne de tous les équipements préconisés par l’inspection et la médecine du travail.
•L’accès au parking des personnels (comme en bénéficient déjà tous les autres salarié•e•s en sous-traitance sur le site).
•Le respect des grilles de qualification conventionnelle, la revalorisation de tous les postes au niveau minimum AQS3 et la prise en compte de notre expérience : certain•e•s d'entre nous sommes encore au grade le plus bas après 30 ans d’ancienneté !
•Une prime panier repas pour tous, travailleuses•eurs de jour comme de nuit
•Un 13e mois intégral

 

Contact :

CNT-Solidarité ouvrière
8 rue Paul Lafargue
69100 VILLEURBANNE
07 70 25 12 95
nettoyage-rh[@]cnt-so.org

635.00 €
collectés
5 jours
restants

Présentation de mon projet

Dernier recours avant euthanasie!!!

Bonjour, Link est un Berger Allemand que j'ai récupérer durant 1an et demi en tant que famille d'accueil suite à un passé chargé. N'ayant moi même désormais plus l'espace pour l'accueillir, je l'ai confié à une famille qui ne peut plus le garder et souhaite s'en séparer d'ici vendredi. Depuis 6 jours j'écume tous les refuges de France mais tout est plein à craquer.


A quoi servira l'argent collecté

La dernière solution engendrerait certains frais comme;

- Payer une pension canine

Je m'engage moi même à faire les déplacements pour Link et ne pourrait pas engager plus de frais à ma charge personnelle.

Si l'argent de cette cagnotte n'est pas dépensé immédiatement pour Link il sera évidemment mis de coté pour lui.

L'association sous laquelle il est, souhaite l'EUTHANASIER car ni structure, ni famille d'accueil (sans commentaire......) Elle n'engagera aucun frais de pension ou autres, je suis donc seule pour sauver ce chien.

Aidez moi s'il vous plait. Même 10e compte... Merci de votre soutien et faites stériliser vos animaux Svp, les refuges débordent et les euthanasies dites "de confort", faute de place pleuvent au sein de certains refuges et associations.

LES NOUVELLES (6 juin 2021)

L'association Viking-sv2l a prit Link en charge ce vendredi pour le mettre en sécurité. L'association à trouvé une place provisoire en pension canine mais les problèmes financiers reste les mêmes. Si vous souhaitez faire un don, je vous recommande de passer sur la cagnotte lancée par l'association. Elle vous permettra d'obtenir une réduction fiscale;

https://www.helloasso.com/associations/viking-sv2l-protection-animale/formulaires/1

 

Si vous souhaitez adopter Link, vous pouvez contacter directement l'association Viking Sv2L ou moi-même par email.

Merci infiniment pour vos dons 🧡 

 

Notre équipe


411.00 €
collectés
Terminé

Ana, suite à une chute il y a 10 ans, est atteinte d’une ankylose osseuse du coude gauche et d’une ostéoarthrose du genou gauche à seulement 17 ans. Sa mobilité en est sensiblement affectée.

Ana est née et vit au Liberia, en Afrique de l’Ouest. Pays qui après 14 and de guerres civiles et l’épidémie la plus meurtrière d’Ebola au monde a vu ses ressources médicales s’effondrer. C’est là où travaillant pour une organisation médicale internationale, j’ai pu rencontrer la mère d’Ana, Rebecca.

Une femme incroyable de dynamisme, servant sa communauté avec ferveur en temps que volontaire dans la sensibilisation médicale… alors qu’elle-même ne peut malheureusement pas faire opérer sa fille au Liberia.

Mais parce que rien n’arrête Rebecca, avec les ressources qu’elle a pu rassembler, elle est partie dernièrement avec Ana au Ghana dans l’espoir de pouvoir réaliser les opérations nécessaires à sa fille. Après plusieurs mois sur place, les médecins sont formels : de telles opérations ne peuvent se réaliser en Afrique. Il faut partir… L’Europe et les USA étant actuellement très difficilement accessibles, elles partiront donc en en Inde où des soins de qualité existent aussi !

Là encore, rien n’arrête Ana et Rebecca, bien que le COVID-19 frappe fort. Une fois de plus les ressources familiales et le support d’une ONG leur permettent de collecter de quoi payer les billets d’avion et la première opération à New Delhi… où elles enfin arrivées !

Les médecins indiens viennent de leur annoncer qu’Ana a besoin du remplacement total de son coude gauche et d'une chirurgie corrective des tissus mous pour son genou gauche afin de permettre des mouvements à la fois dans le coude et le genou gauche.

Et désormais les fonds financiers sont presque épuisés…

Pour qu’Ana puisse enfin vivre pleinement comme toutes les autres jeunes filles de son âge – à côté de ça Ana est deuxième de sa classe et a plein de copines ! – j’aimerais réussir à rassembler des fonds supplémentaires pour que cette traversée jusqu’à l’autre bout du monde, en pleine folie du COVID, ne soit pas vaine par manque de moyens !

Ana, Rebecca et leur famille se joignent à moi pour vous remercier d’avance de votre soutien !!!

La solidarité, elle aussi peut faire le tour du monde ! 😊

 

English version:

Welcome to this solidarity fund to help Ana regain the mobility of her left knee and elbow!

Ana, following a fall 10 years ago, is affected by a bone ankylosis of the left elbow and an osteoarthrosis of the left knee at only 17 years old. Her mobility is significantly affected.

Ana was born and lives in Liberia, West Africa. A country that after 14 years of civil war and the world's deadliest Ebola epidemic has seen its medical resources collapse. This is where, working for an international medical organization, I was able to meet Ana's mother, Rebecca. 

An incredibly dynamic woman, serving her community with fervor as a volunteer in medical outreach... while she herself unfortunately cannot get her daughter into surgery in Liberia. 

But because nothing stops Rebecca, with the resources she was able to gather, she recently left with Ana to Ghana in the hope of being able to perform the necessary operations on her daughter. After several months in Ghana, the doctors were convinced that such operations could not be performed in Africa. It is necessary to leave... Europe and the USA are currently very difficult to access, so they will go to India where quality care also exists!

Once again, nothing stops Ana and Rebecca, although COVID-19 strikes hard. Once again, their family resources and the support of an NGO allowed them to collect enough money to pay for the plane tickets and the first operation in New Delhi... where they are now! 

The Indian doctors have just told them that Ana needs a total replacement of her left elbow and corrective soft tissue surgery for her left knee to allow movement in both the elbow and the left knee. 

And now the funding has almost run out...

So that Ana can finally live life to the fullest like all the other girls her age - besides that Ana graduated as second highest in her class from secondary school and has lots of friends! - I would like to succeed in gathering additional funds so that this crossing to the other side of the world, in the middle of the COVID madness, is not in vain for lack of means!

Ana, Rebecca and their family join me in thanking you in advance for your support!

Solidarity also can go around the world! 😊

550.00 €
collectés
Terminé
Page précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 Page suivante