papayoux

Campagnes publiques

Notre projet...

L'objectif de la campagne est d’aider à financer une salle de relaxation, d’Art -thérapie et de stimulation sensorielle Snoezelen. A la fois éducative, thérapeutique et ludique elle sera accessible à tous et idéalement située au cœur de Limoges  -tiers lieu BAT 25-.

Nous sommes...

Marine éducatrice formée à la méthode Montessori, Véronique Sophrologue, Art-thérapeute, nous sommes formées à l’approche Snoezelen et spécialisées dans les troubles cognitifs de l’enfant et adolescent, notre projet est de faire des ateliers en petits groupes pour une interaction approfondie et un résultat efficace.

C'est quoi...

Le Snoezelen et la sophrologie, par leurs vertus apaisantes, participent au relâchement musculaire et à la détente chez les personnes à la recherche de mieux être et/ou ayant parfois des troubles du comportement, de l’anxiété, hypersensibilité, hyperactivité….

 

Les séances ont un effet immédiat et sur le long terme :

La mise en mouvement du corps à partir de la sensorialité et de façon ludique permet d’éveiller et d’activer les comportements positifs, de rééduquer les tensions, de construire et maintenir la motivation, la concentration et l’estime de soi.  

Il nous faut...

Ce dont nous avons besoin aujourd’hui pour la mise en place de ce projet, c’est une somme de 20 000€ pour nous permettre l’agencement de la salle et l’acquisition du matériel. Cela comprend entre autres :

·       Peintures et sols aux normes petite enfance.

·      Matelas vibrant, colonne à bulles, fibres lumineuses, ciel étoilé, matériel interactif (lumière, son), musique, objets tactiles, olfactifs…

Avec votre aide...

Parce qu’il n’y a pas de petite contribution, chaque don compte, quel que soit son montant.

Pour vous remercier de votre confiance: Pour un don de 50€ et plus /  nous vous offrons 20% sur les ateliers  les deux premiers mois . 

Nous vous remercions pour votre soutien précieux et avons hâte de vous accueillir.

Nous sommes à votre écoute pour toute information complémentaire. 

Aperçu vidéo du projet...

Cliquez sur le lien suivant :

  https://www.youtube.com/channel/UCCq7ZIGrlR82yPG1ZH9OdTQ

Contact...

Véronique THOMAS-DAMPRUNT / Marine MECHIN

Tel : 06.25.52.10.15

Mail : sensartvm@gmail.com

 

353.00 €
collectés
95 jours
restants

MISE A JOUR DU 02/12/2021 :

C'est le coeur lourd que nous vous annonçons que Muxu est parti rejoindre les étoiles aujourd'hui... Nous ne connaissons pas encore ce qui a causé la myocardite (inflammation du muscle cardiaque) de notre tendre et tant aimé Muxu mais son coeur trop gros et tellement plein d'amour a lâché brusquement...

Nous sommes dévastés... La vie de Muxu a été bien trop courte. Nous nous sommes battus à ses côtés et avons tout tenté pour le sauver. En vain.

Les mots nous manquent ce soir...

Si vous êtes touchés par son histoire et souhaitez nous aider à couvrir les frais vétérinaires colossaux engendrés par notre quête éperdue et, malheureusement vaine, visant à guérir Muxu, libre à vous de participer à cette cagnotte qui prendra bientôt fin. Nous vous en serions extrêmement reconnaissants, tout comme nous tenons à remercier encore une fois celles et ceux qui nous ont soutenus et se sont ainsi battus avec nous pour que Muxu vive.

Grâce à vous, Muxu a pu profiter de précieuses semaines auprès de sa famille dévouée.

Merci du fond du coeur.

Au revoir Muxu. Tu es enfin libéré de tes douleurs. MERCI pour ton amour et pour toute la douceur que tu as apportée dans nos vies.

 

Mise à jour du 15/11/2021 :

Suite à l'échec de la première semaine de traitement pour la PIF, la clinique vétérinaire nous a annoncé, le 03/11/2021, qu'il n'y avait plus rien à faire pour Muxu et nous a proposé l'euthanasie, nous disant que Muxu était en souffrance. Muxu devait donc mourir le 05/11/2021. Le choc fut terrible. S'en est suivi l'incompréhension de voir notre adorable chat (destiné à mourir sous 48h) réclamer des câlins et jouer !

Nous n'avons donc pas pu nous résigner alors que Muxu nous montrait son envie de vivre. Rendez-vous a été pris pour le lendemain dans une autre clinique vétérinaire afin d'avoir un deuxième avis. Cette vétérinaire-là ne comprend pas que l'on nous ait parlé si vite d'euthanasie et propose des analyses complémentaires. Lors du deuxième rendez-vous, la PIF est de nouveau suspectée mais, pour nous, ce diagnostic est de plus en plus difficile à valider à cause de plusieurs critères dont l'âge de Muxu (5 ans). Cependant, ces vétérinaires décident de soigner Muxu comme s'il souffrait uniquement de la cardiopmyopathie hypertrophique du Maine Coon (génétique), tout en continuant de penser qu'à cela s'ajoute une PIF. Les frais cumulés des cliniques vétérinaires successives nous endettent considérablement malgré l'aide précieuse apportée par nos chers donateurs qui nous avaient suivis dans ce fichu diagnostic de PIF.

Fatigués d'imposer à Muxu nombre d'examens vétérinaires qui s'orientent toujours vers la PIF, dont le traitement n'a pas fonctionné sur lui, nous suivons les conseils de l'un des anges gardiens de Muxu et prenons alors rendez-vous pour un troisième et dernier avis, prêts à accepter un diagnostic de PIF résistant au traitement, du moment que l'on nous prouve ce diagnostic. S'en suivent à nouveau plusieurs examens coûteux dont nous n'avons, à ce jour, pas encore tous les résultats.

Néanmoins, les conclusions sont les suivantes :

Muxu souffre bien d'une cardiomyopathie hypertrophique génétique, à laquelle s'ajoute un état inflammatoire dont l'origine, qu'elle soit infectieuse ou virale, est actuellement étudiée en laboratoire et dont nous devrions avoir les résultats vendredi prochain (19/11/2021). Le traitement de la cardiomyopathie fonctionne très bien mais il faut trouver le traitement complémentaire qui pourra soigner l'inflammation péricardique. Aujourd'hui, pour la première fois depuis un mois, il n'a pas été nécessaire de ponctionner Muxu dont l'épanchement pleural est désomais très faible. Le vétérinaire, après examens et consultation de tout le dossier médical de Muxu, écarte définitivement l'hypothèse d'une PIF, maladie pour laquelle la première clinique vétérinaire comptait l'euthanasier il y a 10 jours (!!!), pour plusieurs raisons : l'âge de Muxu, ses résultats sérologiques, la disparition de l'épanchement pleural grâce au traitement cardiaque et la PCR négative (dont on nous répétait jusqu'ici qu'il y avait souvent des faux-négatifs).

Nous tenons à remercier chaleureusement les personnes qui nous ont aidés dans le financement du début du traitement PIF, conseillé par notre premier vétérinaire, de l'achat du matériel d'injection et des premiers médicaments pour le coeur.

Malheureusement, nous avons encore besoin d'aide financièrement.

En effet, la première clinique vétérinaire nous a facturé 900€ d'examens et de soins (dont 70€ à chaque ponction d'épanchement pleural). Nous avons ensuite commandé 6 fioles de traitement PIF à 45€ chacune, soit 270€ de traitement auxquels se sont ajoutés 50€ de matériel (aiguilles + seringues). La deuxième clinique nous a quant à elle facturé pour 306€ d'examens et de médicaments. La troisième clinique, qui s'occupe actuellement de Muxu, nous a facturé aujourd'hui 290€ d'examens et de médicaments. Le bilan bactériologique dont les résulats arriveront vendredi va coûter 180€. Nous en sommes à près de 2000€ de frais, et cela n'est pas terminé. Grâce à cette cagnotte et aux généreux anges gardiens de Muxu, nous avons pu financer près de la moitié de ces frais mais nous sommes déjà en dette auprès des deux premières cliniques vétérinaires et ne sommes pas encore au bout des examens.

Qui plus est, le traitement cardiaque de Muxu (3 médicaments quotidiens) coûte environ 30€ par semaine.

Pourriez-vous nous aider, s'il vous plaît, si vous le pouvez ?

Muxu se bat comme un lion pour sa vie. Il nous a démontré sa détermination, malgré les souffrances engendrées par ses errances diagnostiques, il veut vivre.

Voici les dernières photos de notre si gentil Muxu, qui a repris 800 grammes !

 

___________________________________________________________________________________________

Le 20/10/2021 : Ouverture d'une cagnotte pour Muxu

Ci-dessus : Quand Muxu est enfin réuni avec sa Maman à la clinique vétérinaire après la ponction de son premier épanchement pleural.

 

Présentation de notre projet

Bonjour à tous,

Pourriez-vous nous aider à financer le traitement de la Péritonite Infectieuse Féline humide (PIF) dont souffre Muxu, merveilleux Maine Coon de 5 ans, et le sauver, s'il vous plaît ?

Nous avons appris aujourd'hui que notre adorable chat Muxu, que nous venions de trouver après près de deux mois de recherches intensives (il était apparemment perdu non loin de chez nous), est atteint de Péritonite Infectieuse Féline Humide (PIF), une maladie incurable en France avec un pronostic vital engagé et entraînant la mort à court ou moyen terme...

Au-delà du choc de cette annonce, nous apprenons alors qu'il existe un traitement qui peut le guérir mais qu'il n'est pas encore autorisé en France, sachant que l'on nous dit que Muxu va mourir en quelques semaines ou, au mieux, mois selon l'évolution de la maladie.

Pour plus d'informations sur ce traitement, voici un lien explicatif :

https://www.peritoniteinfectieusefeline.fr/peritonite-infectieuse-feline

Ce traitement n'est pas encore disponible en Europe mais seulement aux Etats-Unis ou en Chine, où il doit être commandé, alors que les premiers résultats sont spectaculaires puisque les chats traités ont enfin guéri de la PIF.

Sans ce traitement, Muxu n'a plus que quelques semaines ou, au mieux, quelques petits mois à vivre. C'est un chat adorable, incroyablement gentil et doux. Malheureusement, nous n'avons plus de possibilités de financement, son hospitalisation de 3 jours, à des fins curatives (insuffisance respiratoire aiguë nécessitant une ponction de liquide) et diagnostiques, ayant déjà coûté plus de 750€.

C'est pourquoi nous ouvrons cette cagnotte dans l'espoir de réunir la somme de 3900€ (les doses de traitement dépendent du poids du chat et Muxu est un chat qui pèse en ce moment 7kg300 mais habituellement 9 à 10kg) au plus vite car nous n'avons même pas la possibilité d'avancer les frais pour passer la commande.

Alors, si vous le voulez mais aussi si vous le pouvez (il est hors de question pour nous de mettre d'autres personnes dans une situation financière précaire et nous sommes bien conscients que la situation actuelle n'est facile pour personne), sachez que vos dons pourraient sauver Muxu et que nous vous en serions infiniment reconnaissants. Il est impossible pour nous de nous résigner avant d'avoir tout essayé pour le sauver.

Muxu est un amour, placide, bavard, si attachant et encore si jeune. Il vit avec ses 6 humains qui l'adorent mais aussi sa petite famille féline : Vénus, sa fiancée, et Djaï, leur fille de 3 ans.

 

Merci de votre générosité.

 

P.S. : Si vous ne pouvez pas participer, ne vous sentez pas coupable. Nous ne savons que trop bien ce que c'est... N'hésitez pas à partager ce fonds avec d'autres personnes qui pourraient être en mesure de participer, si vous le souhaitez. Nous vous remercions.

 


A quoi servira l'argent

L'argent servira à commander le traitement antiviral de 84 jours qui permettrait de guérir Muxu de la PIF.

Chaque fiole coûte 45€ et la dose injectée dépend du poids du chat (Muxu, grâce aux premiers bénéfices du traitement regagne du poids, il pèse 7.300kg mais son poids habituel varie entre 9 et 10kg). À cela s'ajoutent les frais de matériel (seringues et aiguilles quotidiennes) ainsi que les visites vétérinaires hebdomadaires.


Notre équipe


Shirley : la maman de Muxu

Katia : Tatie de Muxu et gestionnaire de la campagne

Et toute sa famille et ses amis qui l'adorent.

Pour ceux qui le souhaitent, il est possible de suivre le combat mais également les petits bonheurs passés et présents de la vie de Muxu sur Instagram:  

https://instagram.com/savemuxu?r=nametag

 

 

Ci-dessous: Muxu, enfin de retour à la maison, se repose paisiblement tandis que nous espérons que son état ne se détériorera pas soudainement et que nous aurons le temps de lui fournir le traitement nécessaire à sa guérison.

 

Voici quelques photos de notre Muxu adoré au temps du bonheur, avant que cette saleté de maladie n'entre dans nos vies :

 

860.00 €
collectés
Terminé

Le projet en résumé :

Une microferme - 6 hectares - un GFA (Groupement Foncier Agricole).

- L'idée: Proposer aux gens d'acheter collectivement un bout d'herbe sous forme de parts solidaires. Une part = 50€. Vous pouvez en prendre une, quelques-unes, ou plein! 
De là, on devient associés du GFA et acquérons collectivement des terres agricoles. 
- Le but: Sortir durablement (99 ans minimum!) les terres agricoles du marché immobilier pour préserver leur vocation paysanne et environnementale. 
- Le fonctionnement: Une fois que le nombre suffisant de parts sociales (correspondant au prix des terres) est réuni, le GFA devient propriétaire. Je serai fermière-locatrice et payerai un loyer pour financer les charges de fonctionnement, les projets de revalorisation du bocage et les événements qui nous réuniront au Bois Rouland.

Le GFA c'est comme une grande association humaine et vivante, dans laquelle on est libre de s'investir beaucoup ou pas du tout! On peut s'y intégrer en venant aux AG, aux petits événements, aux chantiers proposés, ou le regarder de loin, parce qu'on voulait juste l'aider à se lancer. 

 

Le pourquoi du projet

Bonjour!

C'est Marie qui écrit. Certains d'entre vous m'ont déjà lu, m'ont déjà soutenu, d'autres me découvrent, mais probablement que tout le monde se questionne. Si vous me lisez aujourd'hui ou de nouveau, c'est que vous essayez de comprendre, alors déjà: merci! 

Eh oui, il y a un an, je me suis lancée dans un projet de création de microferme diversifiée avec mon amie Mathilde. Toutes les deux bergères, nous avons trouvé la ferme du Bois Rouland à Saint Senier de Beuvron (50). Nous prévoyions de faire un atelier fromagerie avec le lait de nos moutons et de nos chèvres, mais aussi un atelier boulangerie avec le blé de nos champs. Tout ça pour une distribution en circuits courts à pas plus de 30km de la ferme.

Dans un souci éthique et économique, nous avons décidé d'essayer d'acquérir les 6ha de terres attenantes à la ferme en créant un GFA.

Nous avons donc cherché pendant 6 mois des porteurs de parts, et avons réussi à atteindre la somme de 71 550€ avec 200 associés! 

Malheureusement, Mathilde a récemment pris la décision de ne pas poursuivre le projet. 

Pour ma part, après une laborieuse réflexion, j’ai décidé de continuer. Après une réétude appliquée avec mon organisme comptable et les conseils avisés de mes amis agriculteurs, j'ai adapté le système à mon échelle pour qu'il reste viable économiquement et humainement.

Je vais donc devoir repousser la création de l’atelier fromagerie et l’arrivée du cheptel.
Je serai alors paysanne-boulangère les premières années, le temps que la ferme atteigne un rythme de croisière me permettant d’embaucher quelqu’un pour m’aider à la traite et à la fromagerie, ou de retrouver un(e) associé(e).
Je ne sais donc pas quand je pourrai reprendre ma casquette de bergère-fromagère, mais elle reste bien accrochée près de moi!
Je dois modifier le projet pour être en mesure de l’assumer seule, mais bien-entendu, je compte m’entourer et réunir de l’aide. Il y aura plein de wwoofeurs, mon entourage, et Lise, l’acolyte restée jusque là dans l’ombre mais au combien précieuse. Elle m'aidera à la boulangerie et au développement général de la ferme.
L’idée reste toujours de créer une ferme vivante et ouverte, pleine de surprises! L’accueil pédagogique, insolite et événementiel reste l’un de mes objectifs phares.

Suite au départ de Mathilde la cagnotte qu'avait atteint le GFA et le nombre d'associés sont chamboulés.

Or il est désormais possible que l’achat des terres se précipite et le temps de trouver de nouveaux porteurs de parts étant plutôt laborieux il faut que nous mettions les bouchées doubles..!

Voilà pourquoi je recommence à faire une cagnotte.

Alors si vous n’avez pas encore participé, ou si vous me lisez pour la première fois, ou si vous connaissez encore des gens intéressés, allons-y! J'ai besoin de vous. 

Ce sont 6ha de terres agricoles que nous achetons tous ensemble. Habités par ce projet et le sens qu’il revêt, nous étions 200 hier, et nous avons besoin de l’être à nouveau.
Nous allons planter des arbres ensemble, réinviter nos amis la faune et la flore sur des terres qui ne demandent que ça. 
Un GFA est une grande association humaine et vivante à laquelle vous pouvez prendre part en achetant quelques m2 d’herbe avec plein de gens supers et solidaires.

Si vous souhaitez m’aider à ré-atteindre la somme que nous avions réuni en reprenant des parts ou en en parlant de nouveau autour de vous, n’hésitez pas! Et partagez.

J’ai hâte de n’avoir que des bonnes nouvelles à vous annoncer, j’ai hâte de vous accueillir sur la ferme, j’ai hâte de vous rencontrer, j’ai hâte de vous partager notre pain et nos brioches!
Mais il reste encore du chemin, continuons sur notre lancée, elle est belle. Oui nous allons faire naître un super lieu, oui nous allons sauvegarder, protéger et embellir 6ha de nature!

À bientôt,
Marie

Page fb: https://www.facebook.com/gfaduboisrouland

0678649878

leboisrouland@gmail.com



7640.00 €
collectés
Terminé

Pourquoi une cagnotte solidaire ?

Après une année de culture difficile suite à la météo, La Ferme des 4 Saisons connaît un nouveau coup dur extrêmement rude des points de vue moral et financier : mardi 5 octobre, Amandine et Wilfried se sont fait volé toute leur récolte de courges butternut et 1000 mini-courges musquées  ; soit environ 4000 pièces ou 8 tonnes en équivalence poids. Cela représente plus de la moitié de la production annuelle et le bénéfice de l'année. Le montant des pertes est donc colossal, voire abyssal avec de lourdes conséquences sur l'activité future de nos maraîchers préférés puisqu'il s'élève de 15 000 € à 20 000 €.

Les démarches auprès de l'assurance sont en cours mais il est fort probable que le montant alloué soit mineur et couvre insuffisamment le manque à gagner...sans compter les délais de versement.

Article du Dauphiné Libéré du 9 octobre :
cliquez-ici

Reportage dans le JT France 3 19/20 Alpes - édition du 10 octobre : cliquez-ici

Article du Dauphiné Libéré du 11 octobre : cliquez-ici

Reportage dans le JT France 2 - édition du 11 octobre : cliquez-ici

Reportage dans le JT TF1 de 13h - édition du 12 octobre + Relai sur LCI : cliquez-ici

Combien peut-on verser ?

À partir de 1 €. Chaque euro est précieux car il vient du coeur. Donnez ce que vous pouvez en fonction de vos moyens.

Comment faire pour aider autrement ou encore plus ?

>Diffusez massivement cette cagnotte autour de vous : familles, ami.e.s, entourages, collègues, réseaux sociaux...au-delà de la cagnotte, faisons en sorte que cet acte ne reste pas impuni !

> Rejoignez la page facebook événement dédiée qui permet de suivre l'actualité et toutes les actions de soutien mises en place à travers le Nord-Isère, invitez vos relations à la rejoindre et partagez-la : cliquez-ici

> Si vous habitez Le Bouchage ou les communes alentours, faites-vos courses de légumes à La Ferme des 4 Saisons afin de soutenir la vente des récoltes hivernales restantes et adoucir le goût amer de cette saison noire

> Si vous êtes un commerce, vous pouvez ouvrir une cagnotte physique éphémère dans votre point de vente ou encore reverser une partie de vos bénéfices sur la vente...Toutes les idées et les coups de main sont les bienvenus

Comment le montant de la cagnotte sera-t-il annoncé à Amandine et Wilfried ?

Samedi 23 octobre, nous donnons rendez-vous à tous les généreux donateurs à 11h30 devant La Ferme des 4 Saisons. Nous leur annoncerons alors tous ensemble le nombre de contributeurs qui se sont mobilisés, ainsi que le montant de la collecte. Un virement depuis Papayoux leur sera effectué en fin de journée, le temps que les derniers dons arrivent.

Qui coordonne cette cagnotte ?

Sandra, soeur d'Amandine, et Candice, fidèle cliente et partenaire professionnel de La Ferme des 4 Saisons.

Comment nous contacter ?

Cliquez sur l'icône "enveloppe", située en haut à droite du titre de la cagnotte.

Vague d'entraide : les parutions presse

Article du Dauphiné Libéré du 17 octobre : cliquez-ici

15545.60 €
collectés
Terminé
Page précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Page suivante