papayoux

Campagnes publiques

100.00 €
collectés
Terminé

Dimanche 4 septembre, trois jours après la rentrée des classes, un enseignant de mathématiques du lycée Joliot-Curie de Nanterre, M. Kai Terada, a pris connaissance d’un arrêté de suspension de fonctions le concernant pour 4 mois. Aucun motif ne lui a été communiqué pour justifier cette décision. Même la direction du lycée n’en était pas informée.

Kai Terada est un militant SUD Education, co-secrétaire départemental du syndicat dans les Hauts-de-Seine. Travaillant au lycée Joliot-Curie depuis 2007, il a participé et animé de très nombreuses luttes, locales et nationales. Il a notamment été une des figures de proue du mouvement « Touche pas ma ZEP » pour la défense de l’éducation prioritaire dans les lycées. Au quotidien, il est inlassablement engagé pour l’amélioration des conditions de vie des personnels et des élèves. Il est, en particulier, un membre actif du Réseau Education Sans Frontières qui défend les droits des mineur•es non accompagné•es et des jeunes sans papiers.

L’annonce de la suspension de Kai Terada, sans qu’aucun motif ne lui soit communiqué, a profondément choqué les personnels du lycée Joliot-Curie. De nombreux•ses enseignant•es ont décidé de se mettre en grève ce lundi 5 septembre pour protester contre cette mesure d’une rare violence envers un agent de l’Education Nationale, qui ressemble fort à de la répression syndicale. C’est d’autant plus inacceptable dans le contexte actuel de désaffection du métier d’enseignant•e. Cela ne peut qu’alimenter le fort sentiment de défiance envers l’institution au sein de l’Education Nationale, qui se manifeste notamment par un nombre important de démissions.

Les personnels du lycée exigent que Kai Terada soit rétabli dans ses fonctions et que le motif de la suspension lui soit communiqué.

En sanctionnant Kaï, la hiérarchie veut faire taire les luttes. Notre solidarité doit leur montrer qu'ils et elles ne parviendront pas à étouffer les contestations face à leur entreprise de destruction du service public d'éducation.

Vos dons serviront à alimenter une caisse de grève pour aider les collègues de Joliot-Curie à tenir et pour financer les futures journées de mobilisation organisées en soutien à notre camarade.

Pétition de soutien

22406.50 €
collectés
246 jours
restants

Présentation de notre projet 

Un projet Fou !

Imaginé par 4 circassiens.

Passionnés de cirque et attirés par la mer, notre idée de départ était d'habiter ensemble sur un voilier pour notre dernière année d'étude de cirque au lycée Savina, à Treguier. Nous n'avons pas voulu en rester là. Ce navire sera notre camp de base itinérant pour un périple circassien porté par le vent et l'océan. Cette aventure humaine sera l'occasion de transmettre notre passion pour le cirque lors des escales, en proposant au public nos créations artistiques et des ateliers découverte à destination des jeunes. Ouverture au monde, vivre ensemble, sensibilisation à l'environnement seront au menu de cette période de navigation et d'escales. Un programme d'un mois sera établi et en fonction des aléas météorologiques, le périmètre de navigation s'étendra de la Bretagne Nord et des iles Anglo-Normandes à la Bretagne Sud, en passant par la Cornouaille britannique.

A quoi servira l'argent collecté

Votre soutien nous permetrai d'équiper le bateau pour les navigations proposées, afin de mener à bien ce projet. Cette argent nous servira a nous équiper en materiel de cirque.

Notre équipe

L'équipe est composée d'un collectif de 4 circassiens élèves de terminale qui se constituera en association. Autour de ce noyau créateur, 2 jeunes artistes viendront compléter l'équipe pour les animations à destination du public. Deux adultes bénévoles dont 1 marin professionnel accompagneront cette odyssée.

MARGOT

J'ai grandi à Quistinic au sein d'une famille de paysans boulangers en agriculture biologique. J'aime aider mes parents au sein de l'exploitation, que ce soit pour des travaux proche de la nature ou des animaux. Enfant, j'ai découvert le cirque grâce à l'association "Ker ô Chap'" dans le morbihan et aussi à travers l'entourage de ma famille. Afin de poursuivre mon apprentissage du cirque, je me suit inscrite au lycée Joseph Savina ou j'ai rencontré de merveilleuses personnes comme T'ao, Aziliz, Leao et bien d'autres.  

T'AO

Je suis né dans la vienne mais j'ai grandi près des plus hauts sommets des Monts d'Arrée. Dès que j'ai su marcher, j'ai commencé à faire des pirouettes et mes parents disaient de moi que je vivais plus sur les mains que sur les pieds. A 14 ans, devenu un acrobate en herbe, j'ai commencé le cirque à Morlaix avec l'association "Cirque à Léon". Deux ans plus tard, passionné par la découverte de ce nouveau milieu, j'ai intégré la spécialité cirque au lycée Joseph Savina. 

LEAO

Mes parents m'ont ramené d'un voyage sur le mythique "Bel Espoir" et je suis né à Brest, face à la mer. Depuis tout petit j'adore l'eau, le voyage et les rencontres. En grandissant, je me suis intéressé à beaucoup de choses, notamment aux arts de scène. J'ai pratiqué avec grand plaisir théâtre et cirque en association. Depuis la seconde, j'ai rejoint la fantastique troupe de circassien du lycée J. Savina.

AZILIZ

Je suis née à Rennes, et ai déménagé à l'âge de 8 ans vers Douarnenez. Le breton est ma langue maternelle, je l'ai également pratiqué à l'école comme langues principale. J'ai découvert le cirque avec l’association Naphtaline, celà m'a tout de suite plu, et j'ai ensuite pratiqué pendant 5 ans de cirque avant de rentrer au lycée.  Je devais choisir entre Diwan (un lycée immersif en breton) et Savina qui proposait une option cirque. J'ai commencé par une année à Diwan avant de changer d'avis et d'aller à Savina où j'ai rencontré de super circassiens qui m'ont très vite intégrée, malgré ma timidité.

NICO

Papa de Leao, mes racines Italo-Capistes, m'ont naturellement poussé vers la mer. Féru de voile depuis mon jeune age, j'ai entamé une carrière maritime comme skipper à la fin des années 90. Par la suite je me suis orienté vers la marine marchande pour devenir officier pont sur divers types de navires dans différentes régions du monde. Je suis actuellement formateur dans le domaine maritime.

 

 

 

 

 

 

CONTREPARTIES

Pour vous remercier de votre générosité :

15 euro il y a un badge dézincoeur

30 euro une serigraphie dézincoeur format A3

50 euro le t-shirt dézincoeur

150 euro sortie à la journée a bord du Petit Zinc (rade de lorient)

300 euro une nuit pour 2 personnes au large de groix

 

 1 semaine de navigation a bord du petit zinc avec les circassiens en tournée pour le plus gros donnateur :)

IMPORTANT

Afin de vous envoyer une contrepartie et de vous remercier en direct, nous avons besoin de vos coordonnées : Papayoux ne nous communique pas celles-ci.

Envoyez nous votre contact par mail à : assoperilleux@gmail.com

EN SAVOIR PLUS:

Lien vidéo présentation du projet: https://youtu.be/bBBtQmlFowk 

1760.00 €
collectés
216 jours
restants

Cisco fait partie de ma vie depuis maintenant 4 ans. J'ai découvert il y a 3 ans que ce cheval avait une fracture au garrot (partie importante de la colonne vertébrale) qui était encore douloureuse à cette époque. Fracture qui avait aussi créé de l'appréhension face au cavalier sur un cheval déjà très à fleur de peau. Nous avons alors basé notre relation sur un rapport de piéton. Nous partageons des randonnées à pied, faisons ce que l'on appelle du travail à pied, c'est à dire notamment passer des embûches de toutes sortes en confiance, faire quelques pas de "danse" ou faire du streching pour améliorer sa souplesse. Nous avons beaucoup progressé ensemble. Et il est le moteur du chemin que je mène aujourd'hui auprès des chevaux.

Cisco est à présent un grand gaillard de 10 ans qui a pris confiance dans notre relation et qui a su calmer son émotivité au fil du temps. Son physique s'est grandement amélioré, il ne reste plus que l'appréhension de la douleur. Il est donc prêt pour de nouvelles aventures et moi aussi ! Mais nous avons besoin de nous faire accompagner. C'est pourquoi cette cagnotte existe aujourd'hui !

 

L'objectif est de pouvoir monter en toute sécurité mon cheval et pouvoir partager avec Cisco une nouvelle facette de notre relation. À nous les chevauchées dans les prés !

 

Le projet est donc d'emmener Cisco en septembre (durant mes congés) pour un mois en pension-travail chez Émilie Haillot aux Écuries de Connivence à Guenrouët. Une cavalière que je côtoie régulièrement et dont j'apprécie particulièrement le travail dans le respect du cheval et de sa locomotion naturelle. Elle bénéficie d'une renommée internationale. Pour les curieux:

https://www.ecuriesdeconnivence.fr/

 

Le coût total du projet est de 720€.

Soit 300€ de pension pour le mois et 420€ pour 12 séances de travail sous l'expertise d'Émilie Haillot (35€ par séance).

 

Si ce projet vous fais rêver, vous touche, qu'il vous botte ou que vous avez simplement envie de participer parce que ça vous chante, que vous aimez les chevaux ou pas du tout mais que vous avez envie de me soutenir ou encore parce que vous voulez voir la réalisation de ce projet ou bien même que vous désespérez de me trouver un cadeau de Noël ou d'anniversaire ou encore toute autre raison qui vous ait personnelle plus besoin de vous tournicoter les méninges, c'est tout trouvé ! Participez à cette cagnotte ! À hauteur de ce que vous pouvez car même une petite somme sera un coup de pouce comme le colibri avec sa goutte d'eau.

 

Merci à vous de faire que ce rêve devienne réalité !

Julie

130.00 €
collectés
Terminé

Bonjour la famille, je m'appelle Jhonny et j'ai 28 ans, je viens de Madagascar. Enfin, je vais vous raconter ce que je vis réellement, J'ai beaucoup de problèmes maintenant, je suis fonctionnaire orthoprothésiste et je gagne environ 620 000 MGA soit environ 145 € par mois, c'est mon salaire mensuel, le problème, c'est que j'avais fait un prêt bancaire le mois de mai et il me faudra 5 ans pour terminer de le rembourser, je prévoyais d'ouvrir un atelier avec l'argent, je voulais faire un de soudure et de travaux de garage, mais il y a eu d'autres problèmes qui l'ont empêché, je l'ai perdu comme si je n'avais pas fait de prêt, j'ai eu des outils, mais il n'y a pas encore de lieu pour la faire, on sait tous que la banque prend 1/3 du salaire, la somme pris par ma banque mensuellement est de 186 000 MGA, soit 43,35 € par mois, car c'est la somme que je signais rembourser chaque mois. Quand je ne trouvais pas d'autre solution, je préférais payer les dépenses mensuelles les plus basses, mais ça ne suffit toujours pas. À la banque, le prochain payement n'arrive même pas et je n'ai plus d'argent, donc je finis souvent par emprunter de l'argent à mes collègues. Le problème suivant est que mes parents ont 5 enfants, et je suis le seul qui travaille encore avec leurs enfants. Mon père est gendarme retraité, mais il est malade, un an avant sa remise en retraite qu'il était censé arrêter de travailler, il a fait un AVC. Moi et ma famille avaient cherché de l'argent pour le guérir et tout a été fait. Il a récupéré maintenant, mais sa mémoire n'est pas revenue, mon père est maintenant un peu fou, car on lui dit des choses et quelque minutes après, il ne se souvient plus. La séquelle AVC persiste aussi. À présent, je leur envoie de l'argent tous les mois pour alléger le fardeau de ma mère avec une petite pension de mon père parce que si je suis comme ça, c'est à cause de l'éducation de mes parents. parce qu'ils faisaient tout pour mon mieux.

Je suis heureux à présent parce que la femme à qui je sors désormais est enceinte de 11 S.A, elle s'appelle Mickaëlla et elle a 24 ans. Je suis heureux parce que je vais devenir enfin un père et mon père verra son petit-fils pendant qu'il est vivant. Mais j'ai des problèmes parce que mes revenus sont faibles, même si j'essaie de trouver un travail supplémentaire pour réduire mes dépenses, je ne l'ai pas encore trouvé. L'autre obstacle ce qu'elle étudie encore donc elle ne peut pas subvenir à nos besoins et pour les préparations, notre famille viennent d'une famille pauvre. Mickaëlla vit à Tananarive avec sa famille et je travaille à l'hôpital de Tamatave, je passe les voir tous les mois, je demande à mes supérieurs l'autorisation de s'absenter pendant deux jours en dehors du week-end pour que je puisse retrouver ma famille et ma future femme et mon futur enfant. On n'a pas encore fait notre mariage, même le mariage traditionnel parce que nous n'avons pas assez de ressources, mon salaire est déjà en soustraction de mon prêt bancaire, des frais de transport, besoins de ma famille plus ma nourriture et mon loyer tous les mois. Et enfin, je me prépare aussi pour notre mariage et a la réception de notre futur bébé. J'avais l'intention de me marier à la fin de l'année, même si c'est un mariage civil et traditionnel que je puisse faire avec ce que j'ai, même si on ne fera n'aura pas notre mariage à l'église ni un dîner. J'ai essayé de trouver un autre travail, mais le problème est que je ne peux rien faire d'autre avec mon diplôme, je suis licencié en orthoprothésiste, ce n'est pas polyvalent donc j'ai dû mal à trouver un autre travail, je dois travailler dans un autre domaine si quelqu'un veut me prendre. Pour ceux qui trouvent un travail sans diplôme est vivement souhaité, merci de me le dire si possible.

Tout cela est la raison d'être de cette cagnotte, pour faciliter la prise en charge de la grossesse et l'accueil du bébé et aussi pour m'aider à mon mariage.   Si vous n'avez pas le moyen de m'aider, vous partage est vivement apprécié. Merci beaucoup.

0.00 €
collectés
93 jours
restants

Le collectif Libertad s'est créé en septembre 2020 suite à la crise sanitaire et regroupe aujourd'hui plusieurs centaines de membres sur les Monts du Lyonnais, de différents milieux socio-professionnels, de tous âges, souhaitant oeuvrer à leur échelle pour un monde meilleur et délivrer un regard différent sur la crise, afin de recréer du lien humain. Le collectif est apartisan. De fait, le collectif reste indépendant de tout engagement politique pour n'importe quelle élection que ce soit, ne présente aucun candidat et ne soutient aucun candidat en particulier. Il s'inscrit uniquement dans une volonté de recréer un tissu social et de lien humain. 

Notre site web en cours de développement :
https://www.collectif-libertad.fr/

Afin de pouvoir mener à bien différents projets, le collectif nécessite quelques fonds. 

Prochain projet : action d'information pour la rentrée 2022 à destination des parents, enseignants et élus, pour que les enfants ne subissent à nouveau le protocole sanitaire proposé par le ministère de l'éducation nationale. Les fonds permettront de financer la location d'une salle pour une conférence, imprimer des tracts, etc.

D'autres projets sont amenés à se développer nécessitant des fonds pour les mener à bien. Nous avons appris à faire beaucoup, avec peu. 

Nous vous remercions pour votre contribution. 

625.00 €
collectés
Terminé
Page précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 Page suivante