papayoux

Campagnes publiques

Le projet en résumé :

Une microferme - 6 hectares - un GFA (Groupement Foncier Agricole).

- L'idée: Proposer aux gens d'acheter collectivement un bout d'herbe sous forme de parts solidaires. Une part = 50€. Vous pouvez en prendre une, quelques-unes, ou plein! 
De là, on devient associés du GFA et acquérons collectivement des terres agricoles. 
- Le but: Sortir durablement (99 ans minimum!) les terres agricoles du marché immobilier pour préserver leur vocation paysanne et environnementale. 
- Le fonctionnement: Une fois que le nombre suffisant de parts sociales (correspondant au prix des terres) est réuni, le GFA devient propriétaire. Je serai fermière-locatrice et payerai un loyer pour financer les charges de fonctionnement, les projets de revalorisation du bocage et les événements qui nous réuniront au Bois Rouland.

Le GFA c'est comme une grande association humaine et vivante, dans laquelle on est libre de s'investir beaucoup ou pas du tout! On peut s'y intégrer en venant aux AG, aux petits événements, aux chantiers proposés, ou le regarder de loin, parce qu'on voulait juste l'aider à se lancer. 

 

Le pourquoi du projet

Bonjour!

C'est Marie qui écrit. Certains d'entre vous m'ont déjà lu, m'ont déjà soutenu, d'autres me découvrent, mais probablement que tout le monde se questionne. Si vous me lisez aujourd'hui ou de nouveau, c'est que vous essayez de comprendre, alors déjà: merci! 

Eh oui, il y a un an, je me suis lancée dans un projet de création de microferme diversifiée avec mon amie Mathilde. Toutes les deux bergères, nous avons trouvé la ferme du Bois Rouland à Saint Senier de Beuvron (50). Nous prévoyions de faire un atelier fromagerie avec le lait de nos moutons et de nos chèvres, mais aussi un atelier boulangerie avec le blé de nos champs. Tout ça pour une distribution en circuits courts à pas plus de 30km de la ferme.

Dans un souci éthique et économique, nous avons décidé d'essayer d'acquérir les 6ha de terres attenantes à la ferme en créant un GFA.

Nous avons donc cherché pendant 6 mois des porteurs de parts, et avons réussi à atteindre la somme de 71 550€ avec 200 associés! 

Malheureusement, Mathilde a récemment pris la décision de ne pas poursuivre le projet. 

Pour ma part, après une laborieuse réflexion, j’ai décidé de continuer. Après une réétude appliquée avec mon organisme comptable et les conseils avisés de mes amis agriculteurs, j'ai adapté le système à mon échelle pour qu'il reste viable économiquement et humainement.

Je vais donc devoir repousser la création de l’atelier fromagerie et l’arrivée du cheptel.
Je serai alors paysanne-boulangère les premières années, le temps que la ferme atteigne un rythme de croisière me permettant d’embaucher quelqu’un pour m’aider à la traite et à la fromagerie, ou de retrouver un(e) associé(e).
Je ne sais donc pas quand je pourrai reprendre ma casquette de bergère-fromagère, mais elle reste bien accrochée près de moi!
Je dois modifier le projet pour être en mesure de l’assumer seule, mais bien-entendu, je compte m’entourer et réunir de l’aide. Il y aura plein de wwoofeurs, mon entourage, et Lise, l’acolyte restée jusque là dans l’ombre mais au combien précieuse. Elle m'aidera à la boulangerie et au développement général de la ferme.
L’idée reste toujours de créer une ferme vivante et ouverte, pleine de surprises! L’accueil pédagogique, insolite et événementiel reste l’un de mes objectifs phares.

Suite au départ de Mathilde la cagnotte qu'avait atteint le GFA et le nombre d'associés sont chamboulés.

Or il est désormais possible que l’achat des terres se précipite et le temps de trouver de nouveaux porteurs de parts étant plutôt laborieux il faut que nous mettions les bouchées doubles..!

Voilà pourquoi je recommence à faire une cagnotte.

Alors si vous n’avez pas encore participé, ou si vous me lisez pour la première fois, ou si vous connaissez encore des gens intéressés, allons-y! J'ai besoin de vous. 

Ce sont 6ha de terres agricoles que nous achetons tous ensemble. Habités par ce projet et le sens qu’il revêt, nous étions 200 hier, et nous avons besoin de l’être à nouveau.
Nous allons planter des arbres ensemble, réinviter nos amis la faune et la flore sur des terres qui ne demandent que ça. 
Un GFA est une grande association humaine et vivante à laquelle vous pouvez prendre part en achetant quelques m2 d’herbe avec plein de gens supers et solidaires.

Si vous souhaitez m’aider à ré-atteindre la somme que nous avions réuni en reprenant des parts ou en en parlant de nouveau autour de vous, n’hésitez pas! Et partagez.

J’ai hâte de n’avoir que des bonnes nouvelles à vous annoncer, j’ai hâte de vous accueillir sur la ferme, j’ai hâte de vous rencontrer, j’ai hâte de vous partager notre pain et nos brioches!
Mais il reste encore du chemin, continuons sur notre lancée, elle est belle. Oui nous allons faire naître un super lieu, oui nous allons sauvegarder, protéger et embellir 6ha de nature!

À bientôt,
Marie

Page fb: https://www.facebook.com/gfaduboisrouland

0678649878

leboisrouland@gmail.com



7640.00 €
collectés
Terminé

Des poulaillers pour Marie et pour une vie à deux

Pour continuer une agriculture en conscience et de qualité

 

Nous sommes Marie et Guillaume, cela fait trois ans que nous nous sommes rencontrés et que nous sommes tombés amoureux. Mais étant éleveurs tous les deux, à 30km de distance, implique que réunissions nos deux fermes pour pouvoir vivre ensemble. 

Nous ne sommes pas issus de familles d'agriculteurs et nous avons donc créé, chacun de notre côté, nos fermes en partant de rien, avec pour motivation le respect des animaux et de leur bien être. Ce qui nous amène à vous fournir des produits de qualité. Nous sommes tous deux en agriculture biologique.

 

Notre objectif:

Etre enfin ensemble, pouvoir se soutenir l'un et l'autre au quotidien dans ce métier, cette passion qui occupe plus de 80% de notre temps de vie. 

Nous voulons donc créer un GAEC (groupement agricole d'exploitation en commun) courant  janvier 2022. La ferme de Marie va être "déplacée" chez Guillaume.

Nous devons pour cela créer :

-des parcs à poulets (clôtures, réseaux eau et électricité) ;
-4 poulaillers déplaçables de 30m² pour les poulets ;
-une poussinière roulante pour limiter le stress des poussins au déplacement en poulailler ;
-fabrication de cabanes pour les cochons ;
-agrandissement des parcs à cochons pour pouvoir accueillir ceux de Marie ;
-deux poulaillers de 15m² pour les poules pondeuses.

 

La ferme de Guillaume qui va acceuillir Marie et ses animaux :

Elle se situe à Mazères dans la plaine de l’Ariège. Guillaume y est polyculteur-éleveur en agriculture bio, c'est-à-dire qu'il produit les foins et les céréales pour nourrir ses vaches, brebis et cochons qui à leur tour lui fournissent le fumier avec lequel il fertilise les champs. 

Marie déménagera de Saint-Sulpice sur Lèze pour emménager avec ses poulets et ses cochons à Mazères.

 

Les animaux concernés par le déménagement : 

Les poulets :
Les poussins arrivent du couvoir à 1 jour seulement, ils sont donc coucounés en poussinière chauffée durant 4 semaines avant de rejoindre les poulaillers avec parcours extérieurs. Les poulaillers étant des bâtiments fixes sur la ferme de Marie, nous avons besoin de poulaillers déplaçables à mettre chez Guillaume dans le but d'acceuillir tout ce petit monde. La poussinière doit être à 30° C donc bien isolée  des températures chaudes et froides et des prédateurs : nous avons donc décidé de fabriquer une poussinière roulante avec une caisse de camion réfrigérée. Elle sera posée sur un châssis que nous allons fabriquer ce qui nous permettra de la déplacer avec le tracteur. Ainsi à quatre semaines, plutôt que de les stresser en les mettant dans des caisses pour les emmener en poulaillers, nous roulerons la poussinière contre le poulailler et grâce à des trappes communicantes, les poussins pourront s'habituer à leur nouvel habitat en quelques jours sans aucun stress et goûter aux joies du parcours extérieur.

 

Les cochons :
Nous avons deux truies chacun que nous faisons reproduire qu'une seule fois par an avec "chouchou", le verrat. Nos cochons sont élevés en plein air, ils peuvent fouir et courir. (En France, le cochon est l'un des animaux les plus maltraités en terme d'habitat ; ils sont sur caillebotis ou paille dans de minuscules espaces. Le cochon a un organe extraordinaire : le groin ! Il s'en sert pour creuser et remuer la terre, ce qui est vital à son épanouissement).

 

Les animaux déjà présents chez Guillaume : 

Même s'ils ne sont pas concernés par le projet de déménagement, voici une petite description des animaux déjà présents chez Guillaume qui vont eux aussi devoir accueillir les nouveaux voisins.

Les vaches:
C'est un  petit troupeau de 10 vaches de race limousine élevées en plein air avec leurs veaux. "Océanien", le taureau, est avec les vaches toute l'année. 

 

 Les brebis :
Il y a 100 brebis croisées à dominance Rouge du Roussillon et Lacaune. Elles ne font qu'un agnelage par an ce qui laisse le temps à la brebis de mener son agneau naturellement.

 

La commercialisation :

Nous vendons tous nos produits en vente directe et allons conserver nos différents points de vente :

-marché d'Auterive (31190) le vendredi matin ;
-les AMAP (Villeuneuve-Tolosane, Seysses et Muret) ; 
-marché à la ferme des Nauzes à Lavernose-Lacasse le samedi matin une fois par mois ; 
-à la ferme chez Guillaume à Mazères.


Pour les personnes habituées à venir à la ferme de Marie à Saint-Sulpice sur Lèze, vous pourrez toujours nous retrouver au marché d'Auterive ou Lavernose qui sont tous deux à 10mn de la ferme de Marie.

 

Nos produits :

Pour ceux qui ne nous connaissent pas, nous proposons :

-viande sous vide en colis ou au détail : cochon, agneau, veau et bœuf ;
-poulet prêt à cuire ;
-conserverie : rillettes de poulets et pâtés de cochons.

 

A quoi va servir la collecte :


Ce projet nécessite 18.300 € d'investissement en termes de matériaux puisque pour la main d'œuvre nous nous faisons tout : 

-Clôtures des poulets  2.300 €
-Clôtures des cochons 4.000 €
-Cabanes à cochon 500 €
-Poussinière roulante 2.500 €
-4 poulaillers de 30m2 pour les poulets 6.500 €
-Réseaux d'eau et d'électricité 1.500 €
-Poulaillers poules pondeuses et clôtures 1.000 €


Grâce à des apports personnels et des subventions nous pouvons réaliser une partie des travaux (parc et cabanes à cochons, atelier poules pondeuses)

Nous avons besoin de vous pour atteindre notre objectif.

Cette cagnotte va nous aider à financer l'atelier poulet :

Nous espérons atteindre 4.500 €  ce qui nous permettrait d'acheter une partie des matériaux pour auto-construire les 4 poulaillers déplaçables. (La valeur d'un poulailler neuf de 30 m² est de 6.000 € l'unité)

 

Merci à tous d'avoir pris le temps de lire notre projet.

Pour ceux qui veulent et peuvent participer, il vous suffit de cliquer sur "faire un don". Nous offrons des contreparties pour vos dons qui seront à retirer à la ferme ou sur nos lieux de livraisons à partir de mars 2022. Vous pouvez découvrir les contreparties en cliquant sur "faire un don".

Pour ceux qui voudraient participer mais pas via internet ; vous pouvez nous adresser un chèque par voie postale ou directement sur les marchés ou AMAP en n'oubliant pas de préciser votre email ou numéro de téléphone pour que l'on puisse vous contacter pour la contrepartie.

Voici nos adresses postales :

Un grand merci et à très bientôt

 

1970.00 €
collectés
Terminé


Stages de l’Art du bien-être et du ressourcement
au coeur des éléments de la nature : Terre, Eau, Air, Feu  



Je m’appelle Luce, j’ai 55 ans.
Professeur d’Arts Plastiques, j’ai développé au cours de ces 20 dernières années, de nombreuses formes d’art, et plus particulièrement, celle que j’appelle « l’Art de l’Etre », inspirée de ma rencontre avec un homme remarquable, Idris Lahore, lui-même artiste, maître de danse, poète, compositeur, peintre, philosophe et écrivain.


Cet « Art de l’Etre » est un art de vivre, qui se découvre à travers la pratique de nombreuses méthodes très variées telles que la méditation, des techniques psychocorporelles (Yoga, danse, marche...), des techniques énergétiques révitalisantes, la  photographie, la peinture… Toutes visant à apporter un meilleur équilibre, tant physique que psychologique et à nous guider vers une meilleure connaissance de nous-même.
 
Depuis plus de 15 ans, je me déplace avec enthousiasme et passion en France et à l’étranger (Maroc, Russie, Sibérie, Brésil, Pays baltes, Chine,…) pour y animer des stages de bien-être et de ressourcement, fondés sur ces pratiques et enseignements universels, partageant avec les participants le fruit de ma propre expérience de cheminement à travers « l’Art de l’Etre».
 

Mon projet
 
Un contexte actuel qui invite à se ressourcer 
 
La crise sanitaire que nous vivons depuis mars 2020 a généré à la fois un changement dans nos habitudes de déplacement et dans nos modes relationnels. La situation a également engendré, chez un nombre important de personnes, beaucoup de stress, d’anxiété, de mal-être, de peur de l’avenir, une perte générale du lien, de repères ainsi que des interrogations multiples sur le sens de leur vie, voire sur le sens même de la Vie.
 
Après des mois alternant confinements et dé-confinements et des restrictions imposées dans les possibilités de rencontres en présentiel, il m’est apparu évident que nous avons plus que jamais besoin de nous offrir des espaces et des moments de ressourcement, pour nous retrouver nous-mêmes, au milieu de la nature et dans un lien simple avec les autres.
 
Il est devenu compliqué de se déplacer et de se regrouper dans des lieux dédiés à l’accueil de public.

Retrouvons-nous dans des lieux préservés, en pleine nature ou en lien direct avec les éléments qui sont déjà, en eux-mêmes, de grandes sources de bien-être : l’océan, la forêt, la montagne, la campagne… 


Un van aménagé pour voyager de région en région


C’est ainsi qu’un jour de cet été 2021, l’idée m’est venue de parcourir les régions de France, à la rencontre de personnes vivant dans des lieux de nature privilégiés, pouvant accueillir  des groupes de personnes en quête de ressourcement, de mieux-être, de sérénité et de rencontres simples et "vivantes".
 
Pour gagner en liberté de pouvoir circuler jusqu’aux endroits les plus reculés en m’affranchissant des moyens de transport habituels tels que le train ou l’avion et même de besoins en hébergement, j’ai opté pour l’acquisition d’un van aménagé en habitation mobile.
 
C’est donc de façon tout à fait autonome que je viendrai à la rencontre des personnes en capacité matérielle et géographique d’accueillir ces stages sur 1, 2 ou 3, 4 jours.
 

Pour financer ce projet, j’ai besoin de votre soutien !

 
L’achat du véhicule utilitaire d’occasion (de moins de 5 ans et de moins de 100 000 Km) + l’aménagement intérieur réalisé par un menuisier expert dans ce type de prestation coûte  environ 30 000 euros.
 
A ce jour, j’ai déjà trouvé :
 
·   le véhicule adapté à mon projet (Ford Transit custom d’occasion de 2018 à 59 000km)
 


·   le menuisier architecte expérimenté et surtout très enthousiaste : Anthony !

 

Il ne me reste que les moyens financiers à rassembler pour concrétiser mon intention :)
 
Ce projet est très cher à mon cœur.

Il est porteur de sens et dédié à toutes celles et ceux qui sont en recherche de ressourcement ou tout simplement  en recherche de leur  propre source intérieure.
C’est au service de toutes ces personnes que je mène ce projet.
 
Avec toute ma reconnaissance et ma gratitude anticipées pour tous celles et ceux qui apporteront (selon leurs moyens) leur contribution à ce projet.

 

21381.90 €
collectés
Terminé

Bonjour je suis Laura une jeune fille de 19 ans. 
J'ai besoins de vous pour pouvoir financer mes études.

Je suis handicapé : j'ai des troubles anxieux et dépressif (et autre). Je vis grâce à mes parents qui font tout pour moi...

Pendant des années mes parents ont dû payer des séances chez une psychologue (50€ la séance chaque  semaine) chez une psychomotricienne, chez une Hypnothérapeute etc ...

Et ils sont donc dans l'incapacité de pouvoir payer mes études. Et comme je ne peux pas travailler du fait que je n'ai aucune compétence particulière et que je suis une personne extrêmement anxieuse  (je ne me vois pas travailler à Mc do pendant des années pour payer mes études). 

J'ai deux projets (choix) en tête. Le premier serait d'entrer dans une école d'ostéopathie animal. J'adore les animaux  et j'aime m'occuper d'eux mais les études sont extrêmement chers 45 000€ les 5 années d'études.   Ce rêve ne sera sûrement jamais réalisable mais il faut que j'y crois. 

Le deuxième projet serait de faire une formation en ligne dans les métiers de l'illustration.

L'art comme pour l'ostéopathie animal à des prix de formation élevé ... Environ 2 300 € au totale (ce qui est déjà plus abordable) mais s'ajoute aussi le matériel qui peut être plus ou moins chers selon les demandes des professeurs.

Je vois bien qu'il y a un projet qui est plus réaliste que l'autre mais je tenais à mentionner les deux. Car les deux sont des rêves. Les deux sont trop coûteux pour moi et mes parents. 

Alors selon la sommes que nous aurons récolté grâce à vous tous. Je pourrais voir qu'elles études faire. 
 
En tout cas merci d'avance ❤️

Quel que soit le montant, chacun peut participer à cette cagnotte. Pas besoin de créer un compte ou de s'inscrire, c'est rapide et les paiements par Carte Bancaire sont 100% sécurisés.

Si vous ne pouvez pas participer financièrement, partagez cette cagnotte autour de vous au maximum. MERCI❤️ !

 


Voici un dessin digital que j'ai moi même fait ☺️ 

0.00 €
collectés
Terminé

Bonjour à tous.

J’ai longtemps hésité à demander de l'aide, par honte de demander de l'argent. Le montant étant très élevé.

C'est pourquoi, avant de présenter mon projet, je vais tout de suite crever l'abcès au sujet du montant de celle-ci. Sachez que je ne l'ai pas ouverte pour me faire payer quelque chose par les autres. Je l'ai fait car je n'ai pas le choix. Le montant est élevé à cause de mon handicap.

A la base je souhaitais un appartement adapté avec une seconde pièce que j'aurai reconverti en atelier couture.  (pas de RDC, j’ai été agressée par un homme la nuit. Depuis, je me sens plus en sécurité en étant moins accessible.)

Sauf qu'en réceptionnant la documentation, j'ai déchanté. Seuls les appartements situés au 3ème et au 4ème étage possède une terrasse adaptable. Je joins une copie du dit document. 

Le promoteur m'a expliqué que rendre un accessible = rogner sur la surface interne du logement et donc perdre beaucoup de la place, Ce dont j'ai besoin. Pour moi, il est inconcevable que je sois dans un bien sans la possibilité de sortir prendre l'air. Je le vis déjà ici et c'est pénible. Sortir en devant me pousser avec le masque, je ne supporte pas.

Voilà j'espère avoir été explicite.

Qui suis-je ? 

Je me prénomme Manuella, j'ai 38 ans et je suis devenue paraplégique suite à une opération d'une tumeur à la moelle épinière. J’ai une paraplégie complète qui part du niveau D5. Je suis seule en Normandie.

Je suis locataire depuis plus de 5 ans dans un logement classique de 46 m2. J'ai tenté de l'aménager, cependant mon propriétaire est réticent. Rien que pour installer la plaque de cuisson à ma hauteur, il a mis près de deux mois à donner son aval. J’ai donc laissé tomber et accepter de vivre ainsi car j’étais en sécurité.

Et puis patatras, l'année dernière, j'ai attrapé le coronavirus. Fortement diminuée physiquement, je me suis rendue compte que je m'étais résignée à vivre dans l’inconfort. 

Dès lors où j’ai été mieux, j'ai débuté des recherches de logement, sans succès. Soit c’est inaccessible, pas de transport en commun proche, ou alors les charges de copropriété sont exorbitantes. 

Il faut savoir que parallèlement, j’attends un logement social adapté depuis des années (plus de 5 ans). Hors dans notre beau pays, ils se font rares. 

A quoi servira l'argent ?

 La somme servira uniquement à payer les appels de fonds.

Je vis uniquement avec l'Allocation d'Adulte Handicapé. Je ne peux pas travailler à cause de mon handicap ainsi que d'autres problèmes de santé. Par conséquent la banque ne me prêtera qu'une petite somme. Le notaire, je m'en charge. La banque devrait m'accorder un petit prêt. (J'ai vérifié en effectuant une simulation) 

Pourquoi veux-je être à tout prix partir ?

Mon propriétaire cherche à revendre à tout prix depuis 2 ans.

Pour couronner le tout, mon bail se termine en 2023. Je n’ai pas envie de me retrouver prise au dépourvu si on me demande de partir.

Aujourd’hui, je n'arrive plus à supporter cette situation. Quémander un logement HLM, me sentir à la merci des gens et vivre selon leur bon vouloir, m’est devenu insupportable. Je souhaite enfin être chez moi, dans un endroit conçu pour mon fauteuil roulant et moi.

A quoi ressemble l'appartement que je loue ?

Dans mon cadre de vie actuel, les tâches quotidiennes sont compliquées et se résument à :

·         Devoir effectuer plusieurs manœuvres, dans une cuisine de 6 m2 afin d’être le plus proche possible de mon évier pour effectuer ma vaisselle. Bien sûr, je finis arrosée et/ou l’eau retombe sur les portes du meuble fixé en dessous.

 

·         Ma salle de bain est très étroite, environ 5m2. La vidéo illustre parfaitement. L’accès à ma baignoire, est aussi compliqué. Le meuble du lavabo gêne mon accès à mon élévateur de bain. Je dois me laver dans le sens opposé au mitigeur. Si je désire me laver le visage ou me rincer la bouche après chaque brossage de dents, je dois utiliser ma pince afin d'activer l'arrivée d'eau jusqu'à mon pommeau de douche. C'est épuisant.

·         J’ai certes un balcon mais inaccessible. La porte est étroite en sus d’un dénivelé important. 

 

Cette acquisition me permettrait de :

·         Rester dans un secteur avec tous les transports accessibles à 10 min de mon domicile. 

·         Economiser les frais d’agence. L’achat se faisant en relation direct avec le promoteur. Par conséquent, je n’ai que le notaire et lui à régler. C’est une chance que je ne souhaite pas laisser passer.

·         Suivre le chantier sans avoir un long trajet à faire. 15 minutes en transport.

·         Lier écologie et économie. C’est une construction écologique basse consommation. Ce qui signifie une baisse drastique sur ma facture de chauffage.

·         Me sentir désormais à l’abri dans mon chez MOI.

 

Autre chose, je sais que j’ai des mois d’attente avant la livraison, cependant savoir quand ce calvaire prendra fin m’aidera à tenir le coup. Vos dons représentent un soutien moral important. Votre participation, même minime, m’aidera à aboutir au mieux mon projet. 

Certes je n'offre rien en contrepartie, sachez néanmoins que je vous serai éternellement reconnaissante.

Merci à vous tous pour l’intérêt que vous me portez.

0.00 €
collectés
Terminé
Page précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 Page suivante