papayoux

Campagnes publiques

FRENCH VERSION : (English version bellow)

Bonjour à tous !

Pour faire rapide, le jeudi 14 avril 2022 au soir, je suis rentré chez mes parents pour aider à des travaux sur la maison. En effet la maison tombe en ruine et le manque de moyens et de temps font que la situation s’est empirée d’années en années jusqu’à arriver à un stade où c’est devenu dangereux. Après plusieurs années mes parents ont enfin pu trouver quelqu’un dans leurs moyens pour faire les travaux du toit, qui est la partie la plus dangereuse. Le but était qu’en participant, on pourrait réduire les frais et ainsi rendre le chantier possible. Ce n’était pas simple, mais il fallait le faire. 

 

Nous avons donc prévu de commencer le vendredi 15 au matin.

 

Mais … 


Pour la version courte et les personnes qui ne veulent pas tous les détails :

Juste au début du rangement des combles, mon père à eu un accident, à traversé un plancher pourri, fait une chute de 4.5m est parti aux urgences pour blessure à la tête et est toujours en soins actuellement.

Le soucis c’est que la chute a entrainée des frais supplémentaires de travaux qui sont hors budget/moyens de mes parents.

C’est donc pour ça et pour régler les potentiels autres frais de santés/transport/autres choses qui viennent se rajouter et non pris en charge, que nous avons décidé de faire cette campagne de solidarité. 

 

Pour la version longue et détaillée :

Littéralement 10 minutes après avoir commencé à ranger et faire de l’espace pour les travaux, mon père a traversé le plancher pourri du dernier étage de la maison, fait une chute de 4.5m, atterri dans les escaliers, qu’il a dévalé, avec tous les débris de poutres, pierre, plâtre et autres qui lui sont tombés dessus …

Les pompiers l’ont emmené à l’Hôpital le plus proche en urgence, de là il a été envoyé en urgence par hélico à un hôpital de Marseille à cause d’un trauma crânien et hématome avec hémorragie interne à la tête...

 

Je passe tous les détails techniques et laborieux, mais il est resté en surveillance renforcée dans une sorte de service de réanimation d’urgence une semaine et demi avant d’être transféré dans un établissement spécialisé en neurologie, afin de surveiller son rétablissement.

Son état à l’air de s’améliorer et sa vie n’est plus en danger, mais il reste quelques problèmes de santé, qui, on l’espère, devraient se résorber et ne pas laisser de séquelles. 

Donc ça c’est un premier problème. 

 

Le second souci, c’est que l’accident a révélé une fragilité/dangerosité de la maison bien plus grave que prévu. Le charpentier a réalisé après l’accident que la poutre centrale du toit, en plus d’être vraiment pourrie et complètement inutile comme on le voit sur la photo, reposait sur une structure complètement bancale et dangereuse.

En effet pour expliquer ça rapidement, la poutre centrale était soutenue par un vieil étai de chantier, posé sur un sol très fragile (Celui que mon père a traversé). Ce sol, lui, était encore là parce qu’il était posé sur un morceau de mur à l’étage inférieur, qui s’était partiellement effondré des années auparavant, et qui ne tenait que par une petite poutre et un vieux sert joins posé par mon père à l’époque, qui empêchait les déplacements latéraux du mur. (Sert joins à côté duquel tout le monde passait plusieurs fois par jour)

Il a donc fallu renforcer le soutien de la poutre centrale en se basant sur les autres poutres autour moins pourries, puis démonter la poutre centrale du toit avec grande précaution, réduire la charge de pierre/plâtre/bois/sédiments qui était sur toute la partie vraiment dangereuse du sol, puis une fois que tout avait enlevé sans se mettre en danger, le fameux sert joins a été retiré et tout le mur restant autour de l’escalier du RDC/1er, ainsi que toute la partie du plancher dangereux que mon père a traversé, se sont effondrés d’un coup.

Tout tenait vraiment grâce à ce sert joins. C’était effrayant de se dire que quelqu’un aurait pu s’accrocher à ce sert joins et se prendre sur la tête le mur et le plafond mais aussi la poutre centrale et toute la partie centrale du toit, (ainsi que tout ce qui était posé/entreposé dans ce coin).

Le souci donc, c’est que ces travaux, entre autres choses/imprévues (poutres de rechange stockées depuis des années qui ont pourri, matériaux supplémentaire nécessaires, nouveau plancher imprévu à faire, etc) font que le cout des travaux a augmenté. 


Nous ne savons pas encore exactement de combien, mais ça sera surement de plusieurs milliers d’euros. Et ce n’est que pour faire la partie directement dangereuse et le toit.

 

Le charpentier a également confirmé ce qui nous inquiétait depuis des années, mais qui, encore une fois, faute de moyen, n’a jamais été fait. Le plancher juste à coté de celui que mon père a traversé, n’est pas un danger direct, mais a de gros signes d’affaiblissement et menace de s’effondrer, au moins en partie, dans quelques années. A la louche il a estimé qu’il faudrait le faire tomber et le refaire complètement également et que ça couterait surement dans les 10000 €. Et ça pourrait être 5000, ou 15000, on ne sait pas, il faudrait faire une vraie estimation pour en savoir plus.
Il aurait aimé le faire maintenant pour éliminer toutes vraies sources de danger de la maison. Si c’était refait, en effet il ne resterait que du superficiel/confort, plus rien à risque. Mais c’est une somme que mes parents n’ont pas du tout, donc ça attendra encore plusieurs années en espérant que ça ne tombe pas d’ici là. (Mais je le mets quand même pour que vous ayez une idée globale de la situation. Et on ne sait jamais, si une bonne âme ne sait pas quoi faire de 5-15000 € et veut aider, on est preneur aussi 😊)

 

Bref, voilà la situation … Le message est déjà bien assez long donc je vais passer les détails des autres soucis de voitures qui tombent en panne, maladie, COVID, charge mentale et autre.


Donc, à quoi servira l’argent collecté ? 

Comme vous pouvez le voir, la situation n’est vraiment pas simple pour ma famille actuellement. L’argent collecté servira donc à soutenir pour les couts supplémentaires des travaux et potentiels couts imprévus/non pris en charge pour la situation de santé de mon père.

 

Vous pouvez peut-être également aider autrement :

Autre que l’argent, je me dis qu’il y a peut-être d’autres moyens d’aider mes parents, par exemple :

- Si par hasard, vous connaissez des gens/faites parties vous-même d’une association qui peut prendre en charge ce genre de travaux dans ce genre de cas, ou même partiellement aider. (Je parle ici pour les travaux en cours mais aussi pour le fameux plancher qu’il faudrait faire rapidement)

- Si vous connaissez des moyens d’aides financiers autres qui pourraient s’appliquer dans ce genre de situation 

- Si vous ou certaines de vos connaissances sont dans les Alpes de hautes Provence (Vers Gap) et voulez aider bénévolement. (Et je suis sûr que ma mère se ferait une joie de vous faire faire une balade à cheval en échange 😊)

- Ou toutes autres idées qui pourrait apporter du soutien. N’hésitez pas à rentrer en contact avec nous si nécessaire. 

 

Voilà, je vous remercie grandement d’avance pour votre générosité et un grand merci de la part de ma famille. 

 

Et merci aux amis qui m’ont poussés à faire cette campagne, sans qui je n’aurais jamais osé demander. 

 

Et merci à l'artisan charpentier, qui a été très professionnel et efficace sur ce chantier particulier.



ENGLISH VERSION :

Hi everyone!

To make it quick, on Thursday April 14, 2022 in the evening, I went back to my parent's house to help with some work on the house. Indeed, the house is falling into ruin and the lack of money and time make that the situation worsened from years to years until arriving at a stage where it became dangerous. After several years my parents were finally able to find someone they could afford to do the work on the roof, which is the most dangerous part. The goal was that by participating, we could reduce the costs and make the work possible. It wasn't easy, but it had to be done. 

So we planned to start on Friday morning, the 15th.

 

But ... 

 

For the short version and people who don't want all the details:

Right at the beginning of tidying up the attic, my father had an accident, fell through a rotten floor, fell 4.5m, went to the emergency room with a head injury and is still in care now.

The problem is that the fall caused additional costs of work that are out of my parents' budget.

That's why we decided to make this solidarity campaign and also to pay for the other potential health/transportation/other expenses that are added and not taken in charge. 

 

For the long and detailed version:

Literally 10 minutes after starting to tidy up and make space for the work, my father fell through the rotten floor of the top floor of the house, fell 4.5m, landed on the stairs, which he tumbled down, with all the debris of beams, stone, plaster and other things that fell on him ...

The firemen took him to the nearest hospital in emergency, from there he was sent in emergency by helicopter to a hospital in Marseille because of a cranial trauma and hematoma with internal bleeding in the head...

 

I'll skip all the technical and laborious details, but he stayed in a sort of emergency reanimation unit for a week and a half before being transferred to a specialized neurology facility to monitor his recovery.

His condition seems to be improving and his life is no longer in danger, but there are still some health problems, which we hope will be resolved and not leave any after-effects. 

So that's the first problem. 

 

The second problem is that the accident revealed a fragility/dangerousness of the house that was much more serious than expected. The carpenter realized after the accident that the central beam of the roof, in addition to being really rotten and completely useless as you can see on the picture, was based on a completely wobbly and dangerous structure.

Indeed, to explain it quickly, the central beam was supported by an old construction prop, placed on a very fragile ground (the one my father went through). This floor was still there because it was placed on a piece of wall on the lower floor, which had partially collapsed years before, and which was only held by a small beam and an old construction clamp installed by my father at the time, which prevented the lateral displacements of the wall (clamp next to which everyone passed several times a day)

So we had to reinforce the support of the central beam based on the other less rotten beams around it, then dismantle the central beam of the roof with great care, reduce the load of stone/plaster/wood/sediment that was on the whole really dangerous part of the floor, then once everything was removed without putting ourselves in danger, the famous clamp was removed and the whole remaining wall around the staircase of the ground floor/1st floor, as well as the whole part of the dangerous floor my father walked through, collapsed at once.

Everything was really holding together with this clamp It was frightening to think that someone could have hung on to this clamp and taken on the head the wall and the ceiling but also the central beam and all the central part of the roof, (as well as all that was put/stored in this corner).

 

The concern is that this work, among other things (spare beams stored for years that have rotted, extra materials needed, unexpected new floor to be made, etc.) has increased the cost of the work. 

 

We don't know exactly how much yet, but it will probably be several thousand euros. And that's just to do the directly dangerous part and the roof.

 

The carpenter also confirmed what we had been concerned about for years, but again, due to lack of funds, was never done. The floor right next to the one my dad went through, is not a direct danger yet, but has major signs of weakening and threatens to collapse, at least in part, in a few years. He estimated that it would have to be knocked down and completely then rebuilt as well, and that it would probably cost about 10,000 €. And it could be 5000, or 15000, we don't know, we'd have to make a real estimate to know more.

He would have liked to do it now to eliminate all real sources of danger in the house. If it was done, in fact there would be only superficial/comfort left, no source of danger. But that's an amount my parents don't have at all, so it'll wait several more years and hope it doesn't fall down by then. (But I'm putting it up anyway so you get the full picture. And we never know, if one good soul doesn't know what to do with 5-15000 € and wants to help, we're takers too 😊)

 

 Anyway, here's the situation ... The message is already quite long enough so I'll skip the details of other worries of cars breaking down, illness, COVID, mental load and other.

 

So, what will the money collected be used for? 

As you can see, the situation is really not easy for my family right now. The money collected will be used to support the additional costs of the work and potential unforeseen/unpaid costs for my father's health situation.

 

Perhaps you can also help in other ways:

Other than money, I'm thinking there may be other ways to help my parents, for example:

- If by chance you know people/are part of an association yourself that can take over this kind of work in this kind of case, or even partially help. All in France for sure. (I'm talking here about the work in progress but also about the famous floor that should be done quickly)

- If you know of any other helps of financial assistance that could be applied in this type of situation in France again.

- If you or some of your acquaintances are in the “Alpes de hautes Provence” (around Gap) and want to help voluntarily. (And I'm sure my mother would be happy to give you a horse ride in exchange 😊)

- Or any other ideas that could bring support. Please feel free to get in touch with us if needed. 

 

Here you go, thank you so much in advance for your generosity and a big thank you from my family. 

 

And thanks to my friends who pushed me to do this campaign, without whom I would never have dared to ask. 

 

And thank you to the carpenter, who was very professional and efficient on this particular project.

 

3500.00 €
collectés
Terminé

Salam alaykum wa rahmatullah wa barakatuh, 

En ces derniers jours du mois de Ramadan, aidons nos frères et sœurs Rohingyas qui fuient la persécution. Ils vivent dans des bidonvilles à Kutupalong à la frontière du Bangladesh (voir photo point gps en bas)

Nous sommes en contact direct sans intermédiaire avec un imam sur place : Abu Umiar, il nous a envoyé des vidéos et photos du camp et de l'installation d'un puit ( vois photos)

En effet, nos frères et sœurs, hommes femmes et enfants ont besoin de notre aide afin d'installer des puits dans leurs bidonvilles 

Ils sont dans les camps voisins :

Camp- 3r : 35599 personnes

Camp 4r : 29854 personnes

Camps 4ex : 6691 personnes

Camp 5 : 24437 personnes

Camp 6 : 22726 personnes

Au total à Kutupalong ils sont 581482 Rohingyas fuyant le massacre 

Ils sont approvisionnés en eau par des camions d'urgence mais ce n'est pas suffisant du tout (voir photo) 

Nous souhaitons leur installer des puits ! 

Une sadaqa jariya qui s'offre à vous en ces derniers jours de ramadan ! 

Imaginez vous par votre cause, nos frères et sœurs pourront boire se laver, se purifier en faisant leurs ablutions, cuisiner et même peut être cultiver 

Cela leur permettra de survivre, d'être en meilleure santé, d'être propre, cela apportera de la joie et de la facilité dans leurs vies si difficile quand nous nous avons juste à ouvrir nos robinets pour faire couler l'eau à flot, as tu déjà vécu un jour sans eau ? C'est tellement difficile... 

Ainsi en offrant de l'eau vous serez récompensé pour chaques gouttes d'eau utilisées par nos frères et sœurs Rohingyas qui fuient la persécution. Même après votre mort, temps que cette eau profitera les récompenses seront comptées 

D'après Anas (Qu'Allah l'agrée), le Prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) a dit : "il y a 7 choses dont la récompense parvient au serviteur dans sa tombe après sa mort : celui qui a enseigné une science, à creusé le lot d'un fleuve, à creusé un puit, à planté un palmier, à construit une mosquée, à laissé un moushaf ( coran) en héritage ou à laissé un enfant pieux qui demande pardon pour lui après sa mort "

D'après Abdallah Ibn'Abbas Le prophète ( paix et bénédictions d'Allah sur lui) a dit :" la meilleure aumône est de donner de l'eau à boire" 

Le prix pour installer un puit de qualité (voir photo) est de 257 euros et vu le nombre de personne nous souhaitons installer un maximum de puits

Nous sommes dans les derniers jours du mois de Ramadan pendant lesquels la récompense de nos œuvres est multipliée, et nous ne savons pas si nous pourrons revivre un mois ou ne serait ce qu'un jour du mois de ramadan 

Une aumône continue, sadaqa jariya, faite pendant les derniers jours de ce mois béni ! 

Mon frère, ma sœur, n'hésites plus, participes si tu le peux et partages cette annonce afin d'aider nos frères et sœurs 

Ci joint des photos et vidéos des lieux 

Chaque don même 1 € compte et chaque partage compte ! Tu sera récompensé même pour les partagés car d'après Abdallah Ibn Abbas ( Qu'Allah les agrée lui et son père) le prophète (Paix et bénédictions d'Allah sur lui) a dit : " Toute bonne action est une amône et celui qui montre un bien est comme celui qui l'a fait" 

Une fois la collecte terminée nous publierons les factures et diffuseront les photos des puits une fois construit inshaAllah 

Qu'Allah accepte nos œuvres et fasse fructifier cette collecte afin d'aider nos frères et sœurs 

photos du camp et point gps puis en rouge les puits que nous souhaitons installer 

2637.00 €
collectés
Terminé
1.00 €
collectés
Terminé

Bienvenue sur cette cagnotte pour un projet solidaire!

Pour voir la vidéo de présentation cliquer sur le lien ci dessous :
les hindipendantes en vidéo  << (on vous explique tout en détail)

Nous c'est Zoé et Chloé deux jeunes lycéeennes de 17 ans, originaires de Belz dans le Morbihan et nous partons en Inde cet été pour aller à la rencontre de jeunes indiennes qui sont accueillies dans une maison de soutien.

Nous nous sommes engagées à aider la maison de soutien en finançant un poste d'éducateur pour une année et avons besoin de votre aide. 

Voici quelques liens utiles si vous cherchez un peu plus d'infos :

VCDM India (l'asso indienne qui accueille les filles)
https://fr.vcdmindia.com/

JA-VIZ-TA (l'asso française qui fait le lien avec l'Inde) https://associationjavizta.wixsite.com/javizta

Petite vidéo sur la maison de soutien : https://youtu.be/7m7dyBi_IZ0

Pour suivre notre projet et nos actions : 
Page Facebook : https://www.facebook.com/hindipendantes?locale=fr_FR
Compte Instagram : https://www.instagram.com/hindipendantes/

 

2285.00 €
collectés
Terminé

Je m’appelle Bibi, j'ai 53 ans. J'habite au Foyer Paul Reznik, à Nouméa, depuis 1994. En effet,  j'ai besoin d'aide dans mon quotidien. 

Je suis handicapée depuis ma naissance ; je ne marche pas et je n'utilise pas mes mains. Par contre, je fais beaucoup de choses avec mes pieds. Je me déplace en fauteuil roulant que je fais avancer seule. Je ne peux pas parler, mais je comprends tout ce que l'on me dit. J'exprime le oui et le non avec des mouvements de tête. 

Depuis 2015, j'utilise une tablette avec une synthèse vocale pour communiquer. 

​Grâce à mon ergothérapeute du foyer, j'ai découvert que je pouvais m'entendre parler et que mon entourage pouvait entendre ce que j'ai à dire, grâce à ma synthèse vocale. Je vous explique : "c'est une tablette tactile très spéciale, équipée d'un logiciel. Sur l'écran, je touche des images avec mon gros orteils ; et ainsi, ce que je veux dire s'affiche. Je l'entends et la personne en face de moi, entends aussi ce que je veux dire. C'est ma voix et je l'ai choisie."

Au foyer, je participe à l'atelier de peinture depuis de nombreuses années.  Je peins avec mon pied droit, je réalise des tableaux que je vends ou offre aux personnes autour de moi. 

J'ai aussi appris à utiliser mon ordinateur avec mes ergothérapeutes, ma monitrice et ma professeure de Français ; j'utilise un clavier et une souris posés au sol; je suis fière de moi et de ce que je sais faire aujourd'hui. Je l'utilise pour internet, les films, la musique et pour écrire mon livre. 

En 2016, j'ai  lu un livre avec mon ergothérapeute, l'histoire d'une jeune femme tahitienne, comme moi, dont la vie ressemblait beaucoup à la mienne. En écoutant son histoire, j'ai eu envie de faire comme elle : pouvoir me raconter. Ce qui m'a permis de le faire, c'est ma synthèse vocale et c'est encore elle aujourd'hui, qui me permet de poursuivre ce travail.

Si je n'ai plus de synthèse vocale, je n'ai plus de Voix. Je ne peux plus communiquer avec les autres oralement alors que je veux pouvoir être en relation avec les autres et le monde qui m'entoure. 

Mon matériel est en mauvais état depuis sept mois et continue à s’abîmer. Il ne peut être réparé et il doit être remplacé. 

La mise en place de ce projet est à ce jour, fondamentale dans la réalisation de mes besoins premiers et est soutenu par l'équipe médicale et para-médicale du Foyer Paul Reznik.

Votre soutien est indispensable à l'aboutissement de mon projet de Vie. 

Je vous invite, si vous le souhaitez, à venir me rencontrer avec mon ergothérapeute à Nouméa, au Foyer où je vis. 

Merci beaucoup pour votre générosité. 

Brigitte HECQUET, dit Bibi.

Foyer Paul Reznik
8 rue Juliette Bernard, Nouville
98800 Nouméa, Nouvelle-Calédonie

tel : +687.26.95.90
 

150.00 €
collectés
28 jours
restants
Page précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 Page suivante