papayoux

Campagnes publiques

Présentation de mon projet

 

tous contre Acanthaster planci

amis plongeurs bonjours

mon projet : participer à la lutte contre la prolifération de  l’Acanthaster-planci ;

car c est une espèce très invasive qui se nourrit du massif corallien.

c est une des raisons du blanchiment de certaines zones coralliennes.

Très peu de prédateurs naturel peuvent s’opposer a elle ,d’où le projet .

Bien évidement il ne s’agit pas d’éradiquer cette « étoile de mer » des récifs coraliens  mais seulement essayer de contrôler sa progression.

la méthode fréquemment utilisée consiste à piquer le centre de l’acanthaster ,et lui injecter un produit létal ; surtout pas les branches, et ainsi elle meurt en quelques minutes avant d’être mangée par les poissons.

Cette méthode évite également la pollution des sites traités.

 

A quoi servira l'argent collecté
le projet :

Acquérir du matériel pour intervenir dans son milieux naturel  ,la mer .

mettre au point et acheter un matériel pratique pour inoculer une solution venimeuse et écologique .

l idée et d’offrir des kits de lutte à certain club de plongée référant a Pereybere (ile Maurice )pour commencer ,voir plus en fonction du succès du projet et des demandeurs.

le premier club ,qui recevra les équipements est :

MyBase Diving Mauritius
@BasedivingCentre de plongée · Grand Baie, Rivière du Rempart

https://www.facebook.com/search/top/?q=mybase%20diving%20mauritius

le patron est vraiment très sensibilisé à cette lutte .Il s'appelle Menon

des reportages sur le phénomène son disponible sur ses sites

 

https://www.facebook.com/search/top/?q=menon%20moorghen

Des films et photos seront demandés aux clubs en échange du matériel perçu ;ainsi vous pourrez suivre les bénéfices de votre participation financière.

si comme moi vous êtes passionnés par le monde sous marin ,et la beauté des massifs coralliens,alors c’est a vous de jouer ,on compte sur vous .

pour vous convaincre de l ´importance du projet :https://fr.wikipedia.org/wiki/Acanthaster_planci

 






0.00 €
collectés
Terminé

German translation: https://freetexthost.net/egLJACl

English translation click here 

Click aquí para traducción en Español

 

Un voyage humanitaire en Tanzanie, de novembre à décembre 2019, m’a permis de vivre une expérience unique au sein d’une famille tanzanienne au grand coeur.

Cette famille m’a touchée au plus profond de moi-même par son extrême générosité et son implication dans l’éducation des enfants de leur village, Ngaramtoni, situé dans le nord du pays, près d' Arusha.


Grâce à leur volonté et leur acharnement, ils ont construit une école permettant d’accueillir environ 300 enfants de 4 à 16 ans.

Sur ces 300 enfants, 30 y vivent et reçoivent un soutien pour la scolarité, les repas, ainsi qu'un toit où dormir pendant la période scolaire.

Il ne faut pas oublier que la Tanzanie fait partie des pays les plus pauvres de la planète et que l’éducation n’est pas forcément la principale préoccupation des gouvernements.

L’école fonctionnait comme elle le pouvait jusqu’à ce que le gouvernement et la police la menaçent de fermeture si elle ne pouvait s’agrandir, évidemment sans qu’aucune aide financière ne leur soit accordée.

Or, en Tanzanie, les terres sont vendues au plus offrant et à celui qui assurera la meilleure rentabilité, c’est ce processus qui met en péril l’avenir de cette école.

Les besoins sont réels et les travaux coûtent très chers. Malheureusement, le directeur chez qui j’ai vécu 6 semaines, manque cruellement de ressources pour mener à bien, seul, ces projets d’extension.
C’est pourquoi je crée cette cagnotte afin de le soutenir dans sa tâche.

Les fonds récoltés serviront à construire de nouvelles infrastructures, comme une cuisine, une salle de sport, une cantine et des salles de classe, qui prouveront au gouvernement que ce projet est solide et permettra d’améliorer l’offre éducative de manière significative.

Le directeur de cette école est un homme en or, aux qualités exceptionnelles comme j’en ai rarement croisé et c’est pourquoi je souhaite lui apporter l’aide la plus efficace.

N’hésitez pas à partager ce lien, à parler de ce projet autour de vous, voire même à harceler vos proches (ça marche quelquefois..)

ENTENDEZ CET APPEL DICTÉ PAR MON COEUR,
SOYONS EFFICACES TOUS ENSEMBLE =)

LES ENFANTS VOUS REMERCIENT, MOI AUSSI.

 

Cliquez sur ce lien  pour en savoir plus sur la Tanzanie

Cliquez ici pour plus de photo des enfants et de l'école

 

 

"Sans éducation, l'enfant est orphelin" proverbe Français

"L'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde." Nelson Mandela

 

Adele Marchegay Damourette

26 ans, Française vivant en région parisienne 

Infirmière Générale depuis 3 ans.

952.00 €
collectés
Terminé

Notre camarade Maeva, handicapée, a subi une série de violences, entraînant arrêts maladie, frais médicaux, judiciaires, dégradation de sa situation sociale.

Le 21 Octobre 2017, après un match du Red Star, club de foot de Saint Ouen, une supportrice en situation de handicap,  Maeva, à été passée à tabac par la police. Dénudée en pleine rue, seins nus aux yeux de tous et toutes, le visage couvert par ses vêtements, frappée, trainée, la tête écrasée au sol, violentee, elle a été menacée de viol par lui même et par son chien par un policier. Des vidéos ont été tournées, preuves de la violence dont a fait preuve la police contre cette jeune femme.
Elle a été interpellée et est sortie du commissariat le lendemain, forcée de laisser ses empreintes et son adn, et une mise à l'épreuve de un an.
Suite à ces violences policières, Maeva a décidé de porter plainte au procureur. Elle a été auditionnée par l'IGPN dans le cadre de sa plainte et reçue par un médecin légiste qui a évalué à 30 jours d'ITT les conséquences de son agression.

Le procureur a décidé de classer sans suite cette plainte. Maeva s'est constituée partie civile, ce qui est payant, pour pouvoir continuer à lutter pour  obtenir justice.

Bien souvent, les violences en entraînent d'autres. La fragilisation sociale, psychologique, l'isolement des victimes en font des cibles privilégiées.

En Janvier 2019, Maeva a subi une agression fasciste, place de la République, lors d'une manifestation de gilets jaunes. Les coups qui lui ont été porté ont occasionné une blessure au sein qui n'est toujours pas guérie. Depuis un an, un abcès récidive sans que le corps médical ne lui propose de solution pour enfin guérir de cette blessure.

Cette blessure a autant un impact psychologique et social que physique sur Maeva. Elle entraîne là encore des arrêts maladies qui ont un impact financier.

Les violences policières et fascistes ne sont pas étrangères l'une à l'autre : celles qui ne restent pas à la place que la société patriarcale leur impose sont réprimées par la violence.

Face à ces violences, il est essentiel de se positionner, de construire des solidarité et de soutenir les victimes. Les factures de médicales, d'avocat, les loyers impayés qui s'accumulent, la violence sociale s'ajoute aux violences physiques contre les victimes. Nous avons déjà fait une autre cagnotte sur un autre site qui a rapporté plus de 2000 euros, mais afin de la relancer (et de ne pas la ponctionner par des frais obligatoires), nous la déplaçons ici.

Le soutien concret que vous pouvez à apporter à Maeva, en effet, c'est notamment de l'aider à tenir la tête hors de l'eau financièrement et à pouvoir assurer les dépenses qui l'aideront à guérir et obtenir justice.
FACE AUX VIOLENCES POLICIÈRES, FASCISTES ET SEXISTES, SOLIDARITÉ AVEC MAEVA !
Pour soutenir Maeva et témoigner : solidaritemaeva@gmail.com

40.00 €
collectés
Terminé

En 2013 L a été violée par X qui à l'époque a reconnu les faits. Par la suite, elle est devenue la cible d'une avalanche de répression particulièrement violente de la part de l'entourage militant de X : harcèlement, coups de pression, agression physique, diffamation et menaces multiples. Cette répression a été omniprésente dans la vie de L pendant des années et n'a jamais entièrement cessé depuis. Alors qu'elle était déjà fragilisée par ce viol, subir cette adversité supplémentaire n'a fait que décupler et prolonger son traumatisme initial.

Les conséquences de ces violences ont été extrêmement lourdes dans la vie de L, d'autant qu'elles l'ont rendue vulnérable à toujours plus de violences, par un effet d'engrenage que connaissent beaucoup de victimes: la détresse psychique augmentant la précarité matérielle, précarité qui augmente à son tour la détresse psychique... Si bien qu'en 2014, L a dû totalement arrêter de travailler pendant un an. Lorsqu'elle a enfin retrouvé du travail, les problèmes de santé manifestes dus à son stress post-traumatique l'ont conduite à être reconnue travailleuse handicapée, ce qui a été le support de discriminations ayant abouti à son licenciement en 2019. Aujourd'hui L est donc à nouveau au chômage.

L a pendant longtemps souhaité trouver une réponse collective en dehors des institutions. Malgré ses multiples efforts en ce sens, aucune réparation n'a eu lieu, c'est pourquoi elle a décidé de porter l'affaire en justice.

Cette cagnotte vise à rassembler la somme nécessaire pour payer les frais d'avocat qui ne sont pas entièrement pris en charge par l'aide juridictionnelle. On oublie souvent de rappeler à quel point les violences sexuelles ont aussi un coût financier, qu'il s'agisse des répercussions désastreuses sur la vie professionnelle, des divers frais de santé ou comme ici des frais judiciaires, or toutes les femmes sont loin d'être égales face à ses dépenses.

Alors, parce qu'il est inconcevable que la précarité des victimes soit une barrière aux démarches réparatrices qu'elles jugent nécessaires, nous en appelons à la solidarité avec L !





1495.00 €
collectés
Terminé
Page précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Page suivante