papayoux

Campagnes publiques

Bienvenue sur cette cagnotte pour soutenir notre ami·e


Hello à toustes, ami·e·s de Beet'Hell, communauté derby, communauté skatepark, je lance cet appel car Beet'Hell fait face depuis plusieurs mois à une situation très difficile impactant directement ses finances et son avenir.


En contribuant si vous le souhaitez, vous pourrez l'aider à affronter ces obstacles un peu plus sereinement
 
Il y a bientôt 1 an, Beet'Hell a pu réaliser son rêve de van aménagé, qui nous a permis de se déplacer en groupe pour des weekends, de s'entraîner régulièrement avec notre équipe sportive (à 100km de chez nous), et autres trajets roller derby.
Au-delà d'avoir l'espace pour dormir dans une voiture à 2, c'était important pour iel de pouvoir embarquer les ami·e·s  dans des aventures à roulettes (ou autres !)

 Iel y a mis toutes ses économies, en prenant un prêt s'étalant sur plusieurs années.
On a découvert fin novembre des gros vices cachés, indécelables sans surélever le trafic sur un pont professionnel. Le camion est inutilisable, et rouler avec nous mettait en danger de mort potentiel à chaque trajet, à notre insu. Je n'ai pas de mot pour ce qu'on ressent.


- Les réparations s'évaluent au delà du prix d'achat du véhicule, et le vendeur refuse une solution à l'amiable 

- Iel n'étant pas couvert·e par une protection juridique, des poursuites judiciaires pourraient coûter des milliers d'euros et durer plusieurs années.

Beet'Hell est encore à la recherche de solutions pour la poursuite en justice, et les autres voies possibles.

Iel se retrouve entre le besoin de racheter une voiture pour les trajets nécessaires, le prêt à rembourser chaque mois pour un véhicule qui n'est pas en état de rouler, et les potentielles poursuites

 
Je vous invite à participer selon vos moyens, et quel que soit le montant de votre aide, votre soutien moral en plus de financier est très précieux pour iel. J'espère que cette initiative lui offrira le boost qu'il lui faut pour se diriger vers un avenir plus serein !

 

1260.00 €
collectés
Terminé

 

Je soutiens #NousToutes974


Je soutiens les actions #Noustoutes974 à la Réunion 💜


#NousToutes est un collectif féministe ouvert à toutes et tous, constitué d’activistes dont l’objectif est d’en finir avec les violences sexistes et sexuelles dont sont massivement victimes les femmes et les enfants en France et à la Réunion.✊🏻✊🏼✊🏽✊🏾✊🏿

#NousToutes est uniquement centré sur la lutte contre les violences sexistes ou sexuelles.

 


En 2021, 3 Réunionnaises sont mortes sous les coups de leur ex-conjoint. En moyenne, chaque jour dans l’île, 7 plaintes sont déposées pour violences conjugales ! Environ 15% des femmes réunionnaises ont été victimes de violences de la part de leur conjoint ou ex-conjoint sur les 12 derniers mois en 2018*. Cela doit changer !

Pour que nous puissions organiser d’autres actions, interpeller les collectivités, sensibiliser et informer la population, nous avons besoin de vous. Le comité local #NousToutes974 n’est pas une association, on ne dispose donc pas de trésorerie et on ne peut pas bénéficier de subvention. 
La marche du 27 novembre 2020 a été financée par les militantes, qui sont en attente de remboursement par le collectif national. Ce remboursement est fait à titre exceptionnel.

 

Vos dons permettront ainsi de financer :

L’achat de matériel nécessaire pour les futures actions : 

•Sono + micro 300€
•Banderole #NousToutes974 (135 cm x 2m, 2 oeillets 92€ imprimeur.re)
•T-shirts pour les militant·es (cadodes 100€)
•Flyers d’informations (A6 couleur recto / verso : 102,50€ / 500 pcs imprimeur.re)
•Stickers militants ...
 

A l’occasion de la journée internationales des droits des femmes du 8 mars, le comité #NousToutes974 souhaite organiser une exposition de photos “Nos mots sur nos corps”. Cette exposition serait mobile sur toute l’île à différents endroits (en cours de recherche : bar, médiathèque etc…).

 

Une partie de la cagnotte permettra donc de financer : 

•goodies (cartes postales lot de 100 : 13,75€)

•badges lot de100 : 38€ indep) qui seront mis en vente (entre 20 à 50 pcs par lieu d’exposition)
•impression des20 photos à exposer (environ 60€ pièce, si pas de partenariat ou financement)
•publicités sur les réseaux sociaux ...

 

 

Une personne du comité est désignée pour gérer la trésorerie, le virement de la cagnotte sera fait sur son compte. Le fichier des frais, dépenses et recettes sera disponible sur demande par mail noustoutes974@gmail.com


🟣Si nous récoltons plus d’argent, cela permettra de financer d’autres actions sur l’île et du matériel. 

 


Vous ne pouvez pas donner d’argent ? Vous pouvez aider de plein d'autres manières :

🗣 Vous pouvez partager sur les réseaux sociaux nos publications : Instagram et Facebook en suivant #NousToutes974

👉 Vous pouvez rejoindre le comité local et devenir militant·e (le comité local est en mixité choisie), nous communiquons sur Whatsapp et Facebook

💬 Vous pouvez partager avec nous votre réseau : collectivité, associations, organismes, bar, qui accepterait d’accueillir notre exposition

Pour en savoir plus sur le collectif #NousToutes : noustoutes.org

 

 

 

 

* Enquête VIRAGE Outre-Mer sur les violences conjugales envers les femmes conduite en 2018, l’Observatoire Régional de la Santé Océan Indien (ORS OI) missionné par l’ARS La Réunion.

706.00 €
collectés
Terminé
0.00 €
collectés
Terminé

Ma "petite soeur afghane" s'appelle Behishta, elle 21 ans. Ella a fui Kaboul avec ses parents, et sa grande soeur, parce qu'elle était recherchée par les Talibans. Après s'être terrée dans un appartement anonyme, pendant quatre longs mois, et être restée coincée au Pakistan, dans une zone grise de l'asile, quatre mois de plus, elle est arrivée en France, le 8 mars dernier. Mais ce n'est pas la fin de l'histoire, juste le début d'un long parcours d'intégration. C'est pour préparer son avenir, que nous avons besoin de vous.  

***

Lorsque Behishta est entrée dans nos vies, c'était au coeur de l'été dernier, en plein chaos médiatique, à l'aube d'une tragédie humanitaire dont tous les actes se jouent désormais sous nos yeux. Recherchée par un puissant cadre Taliban, parce que sa famille avait été proche de la France, que son père l'avait autorisé, ainsi que ses soeurs, à s'instruire et travailler, elle devait quitter Kaboul au plus vite, comme des millions d'autres Afghans.

Avec mes amis, les journalistes Stéphane Kenech et Inès Daif, nous étions le mince fil qui la reliait à l'extérieur, la seule lueur d'espoir... alors que nous avions si peu de pouvoir. Nous n'étions pas certains de réussir à l'aider, mais nous avons décidé de ne jamais la laisser tomber. 

Entre temps, pour cette famille, il y a eu l'espoir déçu des évacuations françaises, lorsque le 23 août 2021, les portes de l'aéroport qui se sont refermées sur eux, à cause d'un attentat sanglant. Un kamikaze au milieu d'une foule en détresse, 182 mort, et la fin des opérations d'exfiltration. Ensuite, la peur à huis clos, terrés dans un appartement dont ils devaient cacher qu'il était habité, pendant plus de quatre mois, avec de la nourriture sommaire et sans aucune perspective claire de sortie. Un jour de nombre, il y a eu la fuite, de nuit, avec chaffeur menaçant, pour traverser la frontière pakistanaise au bord de l'épuisement, avant les formalités compliquées, et quatre mois d'attente, encore, Islamabad, dans un pays inconnu, où la famille n'avait aucun droit, et si peu sécurité. Alors toujours recherchées par les factions talibane de leur oncle, les filles se trouvaient malgré tout livrées à elles-mêmes au sein d'une base arrières des "étudiants en religion" afghans.

Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, Bee et sa famille ont finalement embarqué dans un vol en direction de Paris, grâce aux autorités françaises. On ne les remerciera jamais assez.

Behishta, sa soeur Safiya, et leur deux parents sont en France. Mais ce n'est pas le happy end : ça n'est que le début du chemin.

Depuis, avec Inès et Stéphane, nous avons traité les urgences de bases : les loger (merci à la formidable famille d'accueil qui leur a offert un toît pour six mois), les nourrir, lancer les procédures de demande d'asile, et faire face aux méandres de l'administration.

Lorque le découragement nous prend, nous pensons à tout ce qu'a déjà été ce périple vers la liberté... et que le répit, en sécurité, n'est plus si loin.

Behishta doit subvenir à ses besoins, et à ceux de ses parents qui ne sont pas en très bonne santé.

Dans cette période transitoire, elle n'a aucun moyen de gagner sa vie. Quant à nous, nous sommes au bout de ce que nous pouvons faire, matériellement, pour la soutenir. Il faut deux choses, désormais : 

* que la procédure d'asile en France soit solidement engagée 

* que nous trouvions les fonds pour lui permettre de préparer son avenir à court terme

Parce que les choses ont parfois été lentes à se débloquer, Behishta a fait quelque chose de très courageux : elle a témoigné à visage découvert pour Loopsider... vous pouvez découvrir son histoire ici. 

https://twitter.com/Loopsidernews/status/1486398026977533956?s=20&t=sv7D3cqsEb2n0mqkrsdYvQ

Et récemment, elle a répondu aux questions de Pierrick Faye, pour le podcats d'actualité du jorunal Les Echos, "La Story" :

https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/afghanistan-behishta-exilee-de-lenfer-des-talibans-1406045

Nous lançons cette cagnote solidaire.

Logement, études, aventures culturelles, nous pensons qu'elle et sa famille méritent tout ça. D'autant que Bee est une véritable activiste, qui continue de porter la voix des femmes oppresées de son pays... Après tout ce qu'elle a déjà traversé, elle mérite que vous nous aidiez à l'aider.

D'avance merci, pour la solidarité et l'écho que vous voudrez bien lui donner.

Laura-Maï Gaveriaux (Inès Daif, Stéphane Kenech).

3236.40 €
collectés
61 jours
restants

Présentation de mon projet

Habitant à 10.000 km de mon pays natal, je ne peux que regarder de loin ce qui arrive à Madagascar depuis Janvier 2022 : dépression tropicale Ana, inondations, glissements de terrain, habitations effondrées... Et surtout les dégats énormes laissés par le passage du cyclone BETSIRAI, qui a frappé de plein fouet Madagascar.

--

Je regarde des photos et des vidéos reportages des ravages qu'a laissé ces intempéries qui ont détruit de nombreuses vies : 

- des parents qui ont perdu leurs enfants suite aux effondrements, 

- des enfants qui se retrouvent orphelins car l'eau a emporté leurs parents,

- des personnes qui se retrouvent à la rue du jour au lendemain,

- toute une famille qui, à causes des inondations, a perdu ce qu'ils avaient de peu et qu'ils avaient mis des années à construire, 

...LA LISTE EST LONGUE.

Cette terrible situation conjuguée à la crise du Covid et à la pauvreté, je vous laisse imaginer le bilan catastrophique.

--

Lors d'un reportage, j'ai écouté l'histoire de ce papa dont la maison a été ravagée et qui a dû creuser à la main de toutes ses forces, en pleine nuit, pour espérer retrouver ses enfants en vie sous les débris... pour au final, les retrouver morts...

--

Et là, je me suis dit : si je n'agis pas, être triste de ce qui se passe ne sert pas à grand chose... Ces personnes ont tout perdu et elles trouvent encore la force pour rester debout malgré tout. 

C'est pourquoi j'ai créé cette cagnotte "Omeko anao", qui signifie : je te donne, pour aider le plus possible ces personnes.

--

A quoi servira l'argent collecté 

Avec des amis sur place, l'argent récolté sera utiliser directement auprès de ces victimes : 

- dons de nourriture, savons, vêtements,… les premières nécessités

- si la somme récoltée nous le permet : dons d'une somme d'argent pour ceux qui ont en le plus besoin pour payer leur premier loyer pour se reloger,... etc

--

Dès que la collecte sera terminée, ces actions pourront commencer. 

Via la page Facebook "Omeko Anao", créée pour cet événement, vous serez tenus informés.

N’hésitez pas à aller visiter la page, voici le lien : Page Facebook "Omeko Anao" 
--

Il n’y a pas de petit montant, chacun participe du montant qu’il souhaite. 

Je crois réellement à cette expression: "Les petits ruisseaux font les grandes rivières”.

Même 1€ pourrait aider pour donner un repas à ces personnes.

Pas de critiques! Pas de politique! Juste de l'humanité et de la bienveillance!

--

Merci à tous pour votre participation, Merci pour cette vague d'amour.

Portez-vous bien et prenez soin de vous !

F. ANDRIA

--

Un proverbe Malgache dit : "Ny soa atao levenam-bola", le bien que tu fais te reviendras toujours. On est riche de ce que l'on donne.

663.00 €
collectés
Terminé
Page précédente1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Page suivante