papayoux

Solidarité contre les violences policières et fascistes

Notre camarade Maeva, handicapée, a subi une série de violences, entraînant arrêts maladie, frais médicaux, judiciaires, dégradation de sa situation sociale.

Le 21 Octobre 2017, après un match du Red Star, club de foot de Saint Ouen, une supportrice en situation de handicap,  Maeva, à été passée à tabac par la police. Dénudée en pleine rue, seins nus aux yeux de tous et toutes, le visage couvert par ses vêtements, frappée, trainée, la tête écrasée au sol, violentee, elle a été menacée de viol par lui même et par son chien par un policier. Des vidéos ont été tournées, preuves de la violence dont a fait preuve la police contre cette jeune femme.
Elle a été interpellée et est sortie du commissariat le lendemain, forcée de laisser ses empreintes et son adn, et une mise à l'épreuve de un an.
Suite à ces violences policières, Maeva a décidé de porter plainte au procureur. Elle a été auditionnée par l'IGPN dans le cadre de sa plainte et reçue par un médecin légiste qui a évalué à 30 jours d'ITT les conséquences de son agression.

Le procureur a décidé de classer sans suite cette plainte. Maeva s'est constituée partie civile, ce qui est payant, pour pouvoir continuer à lutter pour  obtenir justice.

Bien souvent, les violences en entraînent d'autres. La fragilisation sociale, psychologique, l'isolement des victimes en font des cibles privilégiées.

En Janvier 2019, Maeva a subi une agression fasciste, place de la République, lors d'une manifestation de gilets jaunes. Les coups qui lui ont été porté ont occasionné une blessure au sein qui n'est toujours pas guérie. Depuis un an, un abcès récidive sans que le corps médical ne lui propose de solution pour enfin guérir de cette blessure.

Cette blessure a autant un impact psychologique et social que physique sur Maeva. Elle entraîne là encore des arrêts maladies qui ont un impact financier.

Les violences policières et fascistes ne sont pas étrangères l'une à l'autre : celles qui ne restent pas à la place que la société patriarcale leur impose sont réprimées par la violence.

Face à ces violences, il est essentiel de se positionner, de construire des solidarité et de soutenir les victimes. Les factures de médicales, d'avocat, les loyers impayés qui s'accumulent, la violence sociale s'ajoute aux violences physiques contre les victimes. Nous avons déjà fait une autre cagnotte sur un autre site qui a rapporté plus de 2000 euros, mais afin de la relancer (et de ne pas la ponctionner par des frais obligatoires), nous la déplaçons ici.

Le soutien concret que vous pouvez à apporter à Maeva, en effet, c'est notamment de l'aider à tenir la tête hors de l'eau financièrement et à pouvoir assurer les dépenses qui l'aideront à guérir et obtenir justice.
FACE AUX VIOLENCES POLICIÈRES, FASCISTES ET SEXISTES, SOLIDARITÉ AVEC MAEVA !
Pour soutenir Maeva et témoigner : solidaritemaeva@gmail.com

âš  Signaler
40,00 €
collectés
255
jour(s) restant(s)
4
Contribution(s)
Objectif 2 000 €
2 %
Messages
40,00 €
collectés
255
jour(s) restant(s)
4
Contribution(s)
Objectif 2 000 €
2 %
Partagez le lien
v j
ccpi
Le 18/02/2020
C R
Titi
Le 08/02/2020
L C
Alak
Le 07/02/2020
B K
BatKo
Le 07/02/2020
Messages