papayoux

LE RETOUR À LA GRÈVE

La crise sanitaire qui nous a frappéEs a révélé et aggravé les inégalités sociales. Alors que tout le pays entrait en confinement le 16 mars dernier, alors que fort justement, tout le monde applaudissait les soignantEs, des travailleuses et des travailleurs s’affairaient pour permettre la continuité économique et sociale, et répondre aux besoins vitaux de notre société.

À Biocoop – Le Retour à la Terre comme dans beaucoup d’autres entreprises, du jour au lendemain, la charge de travail s’est vue amplifiée et modifiée. Les « achats panique » ont engendré des livraisons de marchandises de plus en plus conséquentes le matin provoquant un épuisement physique et mental. Et les nouvelles consignes sanitaires nécessitant la mise en place du filtrage à l’entrée ont impliqué une sollicitation supplémentaire des équipes. Sur le plan sanitaire, le risque de contracter et de transmettre le virus était plus fort car nous avons été confrontéEs à davantage de contacts avec les clients, ainsi qu’avec les livreurs (plus de palettes, plus de cartons à casser, plus de contacts avec les poubelles, livraison à domicile hors contrat, etc.) Il aura fallu attendre plusieurs semaines pour avoir des protections dignes de ce nom.

Nous avons été présentEs, impliquéEs, et fatiguéEs, toujours debout et sans week-end, et c’est le moment que choisit la direction pour annoncer qu’elle compte mettre en place les ouvertures le dimanche à partir de septembre 2020 !

Pour nous salariéEs, il a toujours été clair que nous n’allions pas sacrifier notre vie sociale pour assurer les profits de l’entreprise.

Par ailleurs nous exécutons de multiples tâches relevant de niveaux supérieurs à nos fiches de poste, sans aucune reconnaissance de ces qualifications et sans que nos salaires soient revalorisés.

Quand malgré tous ces désaccords, nous souhaitons partir, les seules options laissées par la direction sont l’abandon de poste ou la démission. Situations précarisantes tant pour ceuelles qui partent que pour ceuelles qui restent.

C’est pourquoi, nous organisons la grève des magasins « Le Retour à la Terre » le 1er août et appelons au rassemblement devant le magasin Le Retour à la Terre Rive Droite 114 avenue Phillipe Auguste 75011 Paris !

 

Nos revendications sont les suivantes :

 

1. Que la direction renonce immédiatement au projet d’ouverture d’un magasin le dimanche. Le Retour à la Terre doit être fier de ne pas s’aligner par le bas sur le mode de fonctionnement d’autres magasins, qui poussent à la consommation de masse et détruisent les moments de vie sociale et de repos commun.

2. Que toutes les demandes de rupture conventionnelle émanant d’unE employéE soient acceptées automatiquement, quel que soit le poste ou l’ancienneté, et ce plutôt qu'une incitation à la démission ou l'abandon de poste.

3. Que les compétences et les qualifications de chacunE des salariéEs de l’entreprise soient reconnues sur leurs fiches de paies, sur leurs fiche de poste et que leurs salaires soient revalorisés en conséquence. Nous rappelons à la direction l’existence de rendez-vous annuels et de l’annexe 9 de la convention Biocoop comme base de négociation.

 

Participez ici pour soutenir les salariéEs qui ne peuvent parfois pas se permettre de faire grève comme iels le souhaiteraient.

Et rejoignez-nous le 1er août, au 114 avenue Philippe Auguste, pour un piquet de grève, festif, gourmand et musical !

 

 

⚠ Signaler
690,00 €
collectés
23
jour(s) restant(s)
22
Contribution(s)
Objectif 1 000 €
69 %
Messages
Nathalie-Mariam ALLIAUME SERI
"L'Ecologie sans la lutte des classes, c'est du jardinage" les mots d'un salarié-greviste resume bien ce qu'est le fameux secteur bio .... pas équitable pour les travailleurs .... Si je suis cliente des reseaux biocoop c'est bien aussi pour garantir les droits des travailleurs et pas leur exploitation .... SOLIDAIRE DE VOUS CAMARADES
Yassine Jioua
Soutien d'un machiniste Ratp !
Nitens Jean Pierre
Oui !, Entrons dans la lumière, allumons l'ombre.
Raphael Cherfy
Grosse force à tous les grévites, vous etes un exemple pour le secteur du commerce, ne lachez rien !
690,00 €
collectés
23
jour(s) restant(s)
22
Contribution(s)
Objectif 1 000 €
69 %
Partagez le lien
C D
Clément Daigremont
Le 06/08/2020
S C
Sophie Coriou
Le 04/08/2020
L D
FD SUD Commerce
100 €
Le 04/08/2020
A A
Ana Agnello
Le 03/08/2020
N A
Nathalie-Mariam ALLIAUME SERI
Le 03/08/2020
L D
LD
Le 02/08/2020
Y J
Yassine Jioua
20 €
Le 02/08/2020
N B
Nicolas B.
Le 01/08/2020
S J
Sam
Le 01/08/2020
E B
Enguerran
Le 31/07/2020
N C
Nicolas
Le 31/07/2020
J P
Nitens Jean Pierre
Le 31/07/2020
L S
Lucas Serves
25 €
Le 31/07/2020
O S
Olivier Simler
Le 31/07/2020
R C
Raphael Cherfy
Le 31/07/2020
E M
Erwan MILAN
Le 29/07/2020
Y T
Yves T.
Le 29/07/2020
S V
Sarah Vincourt
Le 28/07/2020
C C
Catherine CHRISTOPHE
Le 28/07/2020
P V
Patrick VINCOURT
Le 28/07/2020
E A
Elisabeth Adjadj
Le 28/07/2020
D B
Dominique Brunel
Le 28/07/2020
Voir plus...
Messages
Nathalie-Mariam ALLIAUME SERI
"L'Ecologie sans la lutte des classes, c'est du jardinage" les mots d'un salarié-greviste resume bien ce qu'est le fameux secteur bio .... pas équitable pour les travailleurs .... Si je suis cliente des reseaux biocoop c'est bien aussi pour garantir les droits des travailleurs et pas leur exploitation .... SOLIDAIRE DE VOUS CAMARADES
Yassine Jioua
Soutien d'un machiniste Ratp !
Nitens Jean Pierre
Oui !, Entrons dans la lumière, allumons l'ombre.
Raphael Cherfy
Grosse force à tous les grévites, vous etes un exemple pour le secteur du commerce, ne lachez rien !