papayoux

Une vie sans douleur auprès de ses enfants pour Anaïs

Anaïs, 36 ans, est une jeune maman de deux superbes enfants de 10 et 14 ans. Dynamique et bienveillante, elle vivait sa vie à 100 à l’heure, rebondissant après chaque épreuve difficile pour offrir à ses proches le meilleur. C’est en 2016 que tout bascule avec l’apparition de douleurs diverses et de symptômes neurologiques qui la conduiront plusieurs fois à l’hôpital. Après de longs mois d’errance médicale, c’est une cause infectieuse qui s’avèrera positive.

D’abord contrainte à s’arrêter de travailler, la maladie lui a volé ce qu’elle avait de plus cher, son couple et sa vie de famille, l’obligeant à vivre à l’écart de tous (déménagement seule dans un appartement) pour protéger ses enfants de ce quotidien insoutenable. S’en suivra un isolement progressif que connaissent beaucoup de malades, alors que c’est d’autant plus dans ces moments-là de notre vie que nous avons besoin de leur soutien… Les membres de sa famille lui ont tourné le dos, excepté sa sœur.

Voilà maintenant cinq longues années qu'Anaïs se bat au quotidien contre cette maladie neurologique qui a fait de sa vie un enfer. Chaque jour se résume à de la survie. Malgré un nombre incalculable de traitements, les pathogènes résistent et la maladie gagne du terrain. Touchant son corps entier, elle lui inflige des douleurs d’une intensité que le commun des mortels ne pourrait supporter plus de 30 secondes. Aucun antalgique ne fonctionne durablement, le peu de répit accordé ne durant pas plus de 30 minutes même avec des produits puissants comme de la morphine.

De nombreuses fois, elle a pensé tout arrêter mais à chaque fois, c’est son instinct maternel qui lui a maintenu la raison pour continuer de se battre, pour ses enfants. Chaque jour, elle lutte cherchant des solutions pour s’en sortir et trouver enfin un traitement qui la sortira de ce calvaire et lui rendra sa vie d’avant auprès des siens.

Son rêve ? Se lever le matin sans convulser, sans avoir l’impression d’être ivre, avec des jambes qui la portent, sans acouphène ni méningite et avec un minimum vital d’énergie. Le pire sont les douleurs, articulaires (touchant tout le corps), mais surtout neurologiques avec une atteinte des nerfs sortant de la moelle épinière sur plusieurs étages vertébraux. Cela cause des douleurs indescriptibles dans tout le côté droit du corps, de la tête à la jambe, ainsi qu’une contracture du dos transformant le moindre trajet en voiture en torture, l’empêchant de s’allonger sur ce côté du corps. Ceci s’accompagnant d’un torticolis permanent ponctué de paralysies faciales douloureuses. Et la liste des symptômes peut continuer encore et encore mais ce sont les principaux.

Un traitement avait pourtant montré des signes d’espoir, l’ozonothérapie. Il y a un an, nous avions déjà lancé une cagnotte qui a permis à Anaïs de bénéficier de deux semaines de traitement en Belgique dans un cabinet spécialisé dans cette thérapie. A la suite de ça, s’en est suivie l’inespéré répit de presque deux mois où les douleurs étaient enfin devenues gérables au quotidien. Mais voilà, faute d’avoir pu poursuivre, Anaïs a lourdement rechuté par la suite, la faisant retourner de nouveau en enfer.

Ce premier pas vers la rémission nous a permis de voir que cela était possible et les médecins belges lui ont conseillé de poursuivre ce traitement à des intervalles réguliers pendant au moins 1 an. Le problème, c’est qu’il faut compter plus de 1000 euros (soit l’équivalent de plus d’un mois de sa pension d’invalidité) pour une seule semaine de traitement (en excluant les frais de logement et de nourriture). Anaïs aurait besoin d’en faire une semaine par mois pour que la thérapie puisse être efficace.

C’est donc maintenant que nous avons besoin de votre générosité pour qu’Anaïs puisse à nouveau VIVRE et non plus survivre. Ses enfants ont besoin de leur maman au quotidien chez eux, d’une maman en bonne santé qui sourira de nouveau à la vie.

Je fais appel à vous en tant qu’amie d’Anaïs, connaissant plus que jamais le calvaire qu’elle peut endurer au quotidien. On ne peut pas laisser la vie infliger l’impensable à une si belle personne.

Ici, vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur « Faire un don ». Les participations sont libres et le site est entièrement sécurisé. Si vous ne pouvez pas participer financièrement, partagez cette cagnotte autour de vous au maximum.

Merci à tous.

 

⚠ Signaler
10,00 €
collectés
201
jour(s) restant(s)
1
Contribution(s)
Objectif 15 000 €
0 %
Messages
10,00 €
collectés
201
jour(s) restant(s)
1
Contribution(s)
Objectif 15 000 €
0 %
Partagez le lien
M G
Marine
Le 01/05/2021
Messages